Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sahara : L'UE soutient une solution politique juste, réaliste et durable


Libé
Jeudi 25 Août 2022

L’Union européenne a affirmé, jeudi, soutenir une solution politique juste, réaliste et durable, mutuellement acceptable à la question du Sahara, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, en particulier la résolution 2602, tout en prenant note positivement des efforts sérieux et crédibles menés par le Maroc pour la résolution de ce différend.

'’Comme l’a constamment répété (…) le haut représentant de l’UE/vice-président de la Commission européenne, Josep Borrell, la position de l’UE est claire et consiste à soutenir fermement les efforts du Secrétaire général de l’ONU visant à parvenir à une solution politique juste, réaliste et durable, mutuellement acceptable à la question du Sahara, sur la base d’un compromis et conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, en particulier la résolution 2602 du 29 octobre 2021’’, a affirmé la porte-parole du haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Nabila Massrali.

Réagissant aux récentes déclarations du chef de la diplomatie européenne à des médias espagnols, la porte-parole a déclaré à la MAP que la position de l’UE a été détaillée dans la Déclaration politique conjointe entre l’UE et le Maroc de juin 2019, qui avait pris note positivement des efforts sérieux et crédibles menés par le Maroc tels que reflétés dans la résolution 2602.

‘’L'UE reste donc fermement engagée à soutenir le travail du représentant personnel du secrétaire général, Staffan de Mistura, et encourage toutes les parties à s'engager à ses côtés pour la reprise du processus politique’’, a-t-elle ajouté, mettant l’accent sur l’’’importance de préserver la stabilité de la région par plus de dialogue et par une approche constructive’’.

La résolution 2602 du Conseil de sécurité de l'ONU, rappelle-t-on, confirme le "continuum" du processus des tables rondes -avec ses modalités et avec ses quatre participants - le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le polisario - en tant que “seul et unique” cadre pour le règlement du différend régional autour du Sahara marocain.

Dans cette perspective et en réitérant dans sa 18ème résolution consécutive la prééminence, le sérieux et la crédibilité de l’initiative marocaine d’autonomie, le Conseil de sécurité a confirmé que l’autonomie reste et sera l’ultime et finale solution à ce différend régional.



Lu 918 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p