Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Saad Dine El Otmani : Les mesures restrictives ont été prises dans le but d'éviter le précédent de l’Aïd Al Adha



La nature imprévisible de la Covid-19 et le léger ralentissement de la campagne nationale de vaccination sont parmi les raisons qui ont amené le gouvernement à durcir les mesures restrictives durant le mois de Ramadan, a indiqué, lundi à Rabat, le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani. Intervenant lors d'une séance plénière commune des deux Chambres du Parlement, consacrée à la présentation des données sur la situation épidémiologique dans le Royaume, il a ajouté que cette décision a aussi été dictée par les développements épidémiologiques inquiétants enregistrés dans un nombre de pays voisins, en particulier avec l'apparition de nouveaux variants ayant touché le Royaume, se propageant dans plusieurs régions. A l'approche du mois sacré de Ramadan, les autorités sanitaires et sécuritaires concernées ont relevé le degré d'alerte, a souligné le chef du gouvernement, faisant savoir que la Commission scientifique nationale, qui avait tenu deux réunions le 11 mars et le 06 avril 2021 pour étudier la situation épidémiologique nationale et évaluer les risques qu'elle présente, a recommandé à l'unanimité la prorogation, durant le mois de Ramadan, des mesures préventives en vigueur actuellement. L'objectif, explique Saad Dine El Otmani, est de protéger les citoyens des risques d'une nouvelle vague et limiter au maximum les effets négatifs en cas de déclenchement de cette nouvelle vague. Cette décision a été prise et annoncée une semaine avant le mois de Ramadan afin de permettre aux citoyens, aux commerçants, aux entreprises et aux prestataires de services de prendre les dispositions qui s'imposent, a-t-il souligné, expliquant que la décision vise la préservation de la santé des citoyens et l'amélioration de la situation épidémiologique, parallèlement à l'avancement de la campagne de vaccination. Cette décision "proactive" a été prise dans le but d'éviter le précédent de l’Aïd Al Adha, qui a connu une hausse des cas de contamination, a poursuivi le chef du gouvernement. Saluant le respect par les citoyens des mesures décidées par les pouvoirs publics pour lutter contre la pandémie et ses effets, il a appelé à poursuivre dans la même lignée, en respectant les mesures préventives et les gestes barrières, notamment dans les moyens de transport et les commerces qui connaissent une grande affluence avant et pendant le Ramadan.

Libé
Mercredi 14 Avril 2021

Lu 148 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.



Flux RSS