Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

S.M le Roi nomme Mohamed Benalilou au poste de Médiateur




Sa Majesté le Roi Mohammed VI a reçu jeudi 13 décembre 2018 au Palais Royal de Rabat, Mohamed Benalilou, que le Souverain a nommé au poste de Médiateur.
A cette occasion, Sa Majesté le Roi a rappelé le rôle de l'Institution du Médiateur, en tant qu'instance nationale indépendante, pour consacrer les droits et lever les injustices, et son rôle particulièrement dans la préservation des droits des citoyens dans leurs relations avec l'administration, ainsi que son action visant à leur rendre justice face à tout abus, dans le cadre de la primauté de la loi et de la consolidation des principes de la justice et de l'équité.
Sa Majesté le Roi a également donné ses Orientations au Médiateur pour poursuivre l'action en vue de consolider les acquis réalisés, tout en veillant à la mise en oeuvre complète des attributions de cette Institution aussi bien en matière des démarches de médiation et de rapprochement que de proposition des poursuites judiciaires qu’en ce qui concerne la vulgarisation de son rôle et de ses attributions et l’interaction avec les citoyens lésés.
Le Souverain a également appelé l'Institution du Médiateur à poursuivre sa contribution dans la consécration des principes de l'Etat de droit, de transparence et de bonne gouvernance dans la gestion des services publics et la moralisation de la vie publique, ainsi que la publication de recommandations visant à garantir l'égalité des citoyens devant la loi et l'administration et hisser la qualité des prestations fournies par les établissements publics, les services de l'Etat et les collectivités territoriales".

Biographie

Mohamed Benalilou est né en 1975.
Magistrat et titulaire d’un master en droit, il est actuellement directeur du pôle administratif et de la formation au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire.
Mohamed Benalilou, qui est également lauréat de l’Institut supérieur des études judiciaires à Rabat, a exercé au tribunal de 1ère Instance de Tanger, à l’ex-Cour spéciale de justice et à la Cour d’appel de Rabat.
Il a aussi occupé les postes de chef du cabinet du ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid et de conseiller en politique pénale (2012-2014). Il a été directeur des études, de la coopération et de la modernisation (2014-2016), puis directeur des ressources humaines au ministère de la Justice (2016-2018).

 

Samedi 15 Décembre 2018

Lu 932 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com