Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rummenigge regrette que la C1 refuse la VAR




Le patron du Bayern Munich Karl-Heinz Rummenigge "regrette" la décision de l'UEFA de ne pas utiliser l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) dès la saison prochaine, annoncée lundi par le président de l'UEFA Aleksander Ceferin.
"Très honnêtement, je le regrette", déclare le président du directoire du Bayern à la télévision du club.
"J'ai constaté en Bundesliga que les décisions arbitrales qui sont prises maintenant, sont plus sérieuses et plus correctes que celles que nous avons connues dans le passé", argumente-t-il.
"Je suis convaincu qu'un jour ou l'autre l'arbitre vidéo fera son entrée en Ligue des champions. C'est une façon positive de soutenir les arbitres centraux. Cela rend le jeu meilleur, plus sérieux et plus honnête", dit-il.
Lundi, le président Ceferin a repoussé l'idée d'utiliser la VAR en Ligue des champions l'année prochaine. "Personne ne sait encore exactement comment ça marche. Il y a encore beaucoup de confusion", a-t-il dit.
"Je ne suis pas du tout contre, mais on doit mieux expliquer quand on l'utilise. On verra à la Coupe du monde", a poursuivi le patron de l'instance européenne à l'issue du congrès de l'UEFA à Bratislava, en Slovaquie.
En Allemagne, où le procédé est testé dans tous les matches de Bundesliga depuis le début de saison, les arbitres ont désormais pris un rythme de croisière. Les interruptions de jeu sont moins nombreuses et les polémiques ni plus ni moins fréquentes qu'avec les arbitres centraux.
Mais les débuts ont été difficiles, avec beaucoup de confusion sur le rôle exact de l'assistant vidéo, et de longues interruptions du jeu liées à l'inexpérience des équipes arbitrales.

Mercredi 28 Février 2018

Lu 295 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés