Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rudi Vervoort : Le Sahara est au coeur du dispositif du renouveau économique du Maroc

Le ministre-président de la région de Bruxelles-capitale souligne l'important essor des provinces du Sud



Le ministre-président de la région de Bruxelles-capitale, Rudi Vervoort, a souligné, lundi, l’important essor économique que connaissent les provinces du Sud sous l’impulsion de S.M le Roi Mohammed VI. «J’ai moi-même eu l’occasion de me rendre au Maroc et j’ai pu constater à Laâyoune et dans d’autres villes côtières du Sahara un développement extraordinaire qui place cette région au cœur du dispositif et de l’image du renouveau économique que le Maroc connaît aujourd’hui», a déclaré à la MAP le président du gouvernement régional de la capitale belge dans une réaction au discours du Souverain à l’occasion du 45ème anniversaire de la Marche Verte. Rudi Vervoort, qui s’est dit «frappé par l’attachement du peuple marocain à cette région», a souligné que le Maroc a déployé énormément d’efforts également sur le plan institutionnel avec un processus d’autonomie «permettant l’expression des singularités dans l’unité», notant que «c’est sur cette voie-là qu’il faut travailler dans les années qui viennent car elle fait l’objet d’un consensus assez large sur le plan international». Il s’agit, pour le ministre-président du gouvernement bruxellois, d’un processus largement soutenu par les grandes nations, «parce qu’il faut trouver une solution à cette question dans un cadre consensuel et parce qu’il ne faut pas que cette région rate les réformes que connaît le Maroc depuis l’accession au Trône de S.M le Roi Mohammed VI».

Libé
Mardi 10 Novembre 2020

Lu 475 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.



Flux RSS