Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Roberto Mancini Il faut relever la tête


Libé
Dimanche 27 Mars 2022

Roberto Mancini Il faut relever la tête

"Il faut relever la tête" après l'élimination de l'Italie du Mondial pour la deuxième fois de suite, a écrit samedi le sélectionneur Roberto Mancini sur Instagram, ce qui n'a pas empêché plusieurs cadres, dont Verratti, Immobile et Insigne, de quitter le rassemblement avant le match contre la Turquie mardi.

"Marco Verratti a quitté le rassemblement ce matin et est rentré dans son club", le PSG, a indiqué l'encadrement italien dans un communiqué.

"A la fin de l'entraînement du jour, le sélectionneur Mancini a décidé de réduire le groupe de la Nazionale rassemblé à Coverciano", près de Florence, conformément à "une alternance prévue en vue du match amical contre la Turquie", a-t-on ajouté de même source.

Domenico Berardi et Gianluca Mancini, blessés lors du match de l'élimination contre la Macédoine du Nord jeudi à Palerme (1-0), sont forfaits. Seront également absents Jorginho, Ciro Immobile et Lorenzo Insigne.

Roberto Mancini et les Azzurri jouent mardi un match de consolation bien amer face à la Turquie, éliminée de son côté en demi-finale des barrages par le Portugal.

Samedi matin, Roberto Mancini avait publié un court message sur le réseau social, accompagné d'une photo de lui portant les couleurs de la Nazionale, appelant à "relever la tête".

"Prenons-le temps de réfléchir et de comprendre avec lucidité. La seule chose à faire maintenant est de relever la tête et de travailler pour le futur", a-t-il dit.

L'élimination de la Coupe du monde au Qatar "est dure à accepter, mais accueillir aussi les défaites de la vie fait partie d'un parcours sain de développement humain et sportif", selon lui.

Interrogé après la rencontre face à la Macédoine du Nord jeudi sur le fait de savoir s'il continuerait à son poste, il avait laconiquement répondu: "On va voir".

"Je me sens responsable, quand on perd c'est toujours l'entraîneur le premier responsable", avait ajouté le technicien de 57 ans, sous contrat avec la fédération jusqu'en 2026.

Artisan de la "renaissance" des Azzurri, devenus champions d'Europe l'été dernier après avoir déjà été mis au ban du grand monde en 2018, il a révolutionné le jeu italien, en portant son attention sur la maîtrise du ballon et le mouvement vers l'avant.

 



Lu 629 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS