Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rkia Derham reçoit le ministre éthiopien des Entreprises publiques

Le Maroc se positionne comme le premier fournisseur d'engrais en Ethiopie




Le Maroc se positionne comme le premier fournisseur d’engrais en Ethiopie, avec des exportations atteignant près de 754 MDH dont 98,8% sont constituées d’engrais, a indiqué, mardi à Rabat, la Secrétaire d'Etat chargée du Commerce extérieur, Rkia Derham.
Lors d’une réunion de travail avec le ministre des Entreprises publiques de la République fédérale démocratique d'Ethiopie Girma Amente, Rkia Derham a souligné l’intérêt particulier que le Maroc accorde, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, au renforcement de la coopération Sud-Sud avec "les pays africains" en général et au partenariat économique et commercial avec l’Ethiopie en particulier.
Elle a, de même, fait savoir que les relations commerciales maroco-éthiopiennes restent "en deçà" des opportunités offertes de part et d’autre, d’où la nécessité d’"insuffler" un nouvel élan au commerce bilatéral et aux flux des investissements pour les hisser au niveau de l’excellence des relations d’amitié et de fraternité établies entre les deux pays.
Au niveau des relations commerciales, la Secrétaire d'Etat a relevé que les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Ethiopie sont en constante progression et se sont chiffrés à près de 758 MDH.
Pour sa part, le ministre éthiopien a rappelé la tenue en 2017 du Forum d’affaires Maroc-Ethiopie et la participation du Maroc à la 10ème Foire commerciale de l’Ethiopie ainsi que la dernière visite de SM le Roi Mohammed VI en Ethiopie et qui reflète les liens d’amitié ainsi que la volonté et la détermination des deux pays à renforcer davantage leurs relations bilatérales.
Il a aussi mis en avant la signature de la convention relative à l’établissement de la plate-forme intégrée pour la production d’engrais en Ethiopie et la conclusion lors de cette visite d’un accord entre Tanger-Med et les institutions éthiopiennes pour examiner les moyens à même de permettre l’établissement de "zones industrielles et de ports secs".
"Il est de notre devoir d’identifier des projets pratiques et de les mettre en œuvre très bientôt", a ajouté le ministre éthiopien, mettant en exergue les actions promotionnelles et la détermination des opérateurs marocains à explorer les opportunités existantes en Ethiopie, et insistant sur la nécessité de développer les flux des échanges commerciaux et le partenariat économique entre le Royaume du Maroc et la République Fédérale Démocratique d'Ethiopie.
Par ailleurs, la délégation éthiopienne a effectué, lundi, une visite au complexe portuaire Tanger-Med afin d’explorer les futurs domaines de coopération entre les deux Etats, essentiellement dans le domaine routier et ferroviaire.

Jeudi 18 Janvier 2018

Lu 826 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés