Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Retour à l'entraînement, retour au bercail pour Lionel Messi


Retrouvailles tendues. Lionel Messi a réintégré lundi le groupe du FC Barcelone après sa tentative infructueuse de quitter le club pendant l'été. Peu après 16H00 locales (14H00 GMT), Messi est arrivé en voiture à la Ciutat Esportiva, le centre d'entraînement du Barça, en banlieue de Barcelone. Pour sa première séance sous les ordres de Ronald Koeman,son nouveau coach, c'est en solitaire que Messi s'est entraîné, "comme le veut le protocole de la Liga", a indiqué photo à l'appui Barcelone dans un communiqué, puisque l'Argentin n'a pas encore fourni de test négatif au coronavirus. Sobrement, l'histoire reprend donc entre Messi et son club de toujours, où il a finalement décidé de rester, comme il l'a révélé vendredi dans un entretien à Goal. Le sextuple Ballon d'Or, 33 ans, avait engagé cet été un explosif bras de fer avec le président blaugrana Josep Maria Bartomeu, en tentant de partir du club où il est arrivé à 13 ans et a fait toute sa carrière professionnelle. Mais il a finalement cédé. Il a refusé de saisir la justice pour contester l'exorbitante clause libératoire qui lui était réclamée (700 M EUR), égratignant au passage le président Bartomeu, qu'il accuse d'avoirtrahi une promesse de le laisser partir s'il le souhaitait. Messi, qui a tout gagné et battu presque tous les records avec Barcelone, a affirmé que sa décision de partir avait été longuement mûrie, et prise avant même l'humiliation (8-2) infligée en Ligue des champions parleBayern Munich,futur champion d'Europe. Et donc avant la fin d'une saison catastrophique, la première sans le moindre titre depuis 2008 pour les Catalans. Sa décision de rester risque néanmoins de se retourner contre le Barça, auquel il n'est plus lié que pour une saison.Dès janvier, Messi sera autorisé à entrer en négociations avec d'autres clubs, et à partir du 30 juin 2021, il sera libre de tout contrat. Désormais, l’Argentin va devoir réintégrer un groupe où il n'est plus en terrain conquis. En particulier aux yeux de l'entraîneur Ronald Koeman, avec qui,selon la presse espagnole, le courant n'est pas bien passé. L'Argentin avait communiqué son désir de partir au lendemain d'une discussion avec Koeman, houleuse selon la presse. Messi aurait notamment reproché au successeur de Quique Setién de vouloir écarter son comparse en attaque et ami proche, l'Uruguayen Luis Suarez, à l'instar d'autres cadres comme Arturo Vidal, Ivan Rakitic ou Samuel Umtiti. Suarez, qui s'est lui aussi rendu à l'entraînement lundi, pourrait être transféré à la Juventus Turin, tandis que Vidal est annoncé à l'Inter Milan. Quant à Koeman, il avait prévenu lors de sa première conférence de presse, alors que le différend avec Messi n'était qu'une rumeur, qu'il "voulait seulement des joueurs qui souhaitent être ici et tout donner". Si la "Pulga" parvient à arrondir les angles avec le Néerlandais, et sous réserve d'un test négatif au coronavirus, il pourra retrouver les terrains dès samedi, lors d'un amical de pré-saison contre le Gimnastic Tarragone (D3). Ou à défaut, quatre jours plus tard face à Gérone (D2). Son premier match depuis l'humiliation du Bayern en C1. Et le premier d'un long chemin pour reconquérir le club.

Javier Tebas : La Liga aurait survécu sans la “Pulga”

Le président de la Ligue espagnole de foot Javier Tebas a déclaré lundi qu'il ne s'était jamais sérieusement inquiété de l'impact qu'aurait eu sur le championnat espagnol le départ de Lionel Messi du FC Barcelone. Après avoir tenté de quitter le Barça pendant l'été, le sextuple Ballon d'or s'est finalement résigné à y rester vendredi. Interrogé lundi pour savoir si un possible départ du prodige argentin avait été une préoccupation pour lui, Tebas a répondu: "Une préoccupation sérieuse, non. Une préoccupation, oui." "Nous voulons toujours avoir Leo chez nous", a-t-il déclaré. "Je l'ai dit à maintes reprises, c'est le meilleur joueur de l'histoire, et en tant que président de la Liga, j'aimerais qu'il termine sa carrière dans cette compétition." "La Liga en tant qu'institution, en tant que marque se doit d'être au-dessus des joueurs et des clubs", a-t-il poursuivi. "Mais nous étions un peu inquiets car après vingt années, on le veut chez nous et pas dans un autre championnat." D'après Tebas, un départ de Messi n'aurait pas affecté les revenus de la Liga issus des droits de diffusion. "Je ne pense pas, car nous avons déjà vendu 90% des droits pour les quatre prochaines saisons", a-t-il expliqué.

Libé
Mardi 8 Septembre 2020

Lu 369 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Tour d'Europe des stades Place au show

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Ligue Europa: Les favoris assurent

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS