Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Repli des réserves internationales du Maroc

Selon Bank Al-Maghrib




 Les réserves internationales nettes du Maroc se sont établies à 226,6 milliards de dirhams (MMDH) au 20 octobre 2017, en repli de 8,6% par rapport à la même période un an auparavant, selon Bank Al-Maghrib (BAM).
D'une semaine à l'autre, ces réserves ont augmenté de 0,3%, précise BAM qui vient de publier ses indicateurs hebdomadaires de la semaine allant du 19 au 25 octobre 2017, rapporte la MAP.
S'agissant du marché monétaire, la banque centrale fait savoir qu'elle a injecté un total de 55,2 MMDH, dont 51 MMDH sous forme d'avances à 7 jours sur appel d'offres et 1,1 MMDH via les avances à 24 heures, outre un montant de 3,2 MMDH accordés dans le cadre du programme de soutien au financement de la TPME.
Sur le marché interbancaire, le taux moyen pondéré est resté inchangé à 2,26%, tandis que le volume des échanges s'est établi à 4,3 MMDH contre 3,8 MMDH une semaine auparavant, relève l'institut d'émission.
Lors de l'appel d'offres pour les avances à 7 jours du 25 octobre (date de valeur le 26 octobre 2017), Bank Al-Maghrib a injecté un montant de 50 MMDH.
Sur le marché boursier, le MASI s’est déprécié de 0,5% ramenant sa performance depuis le début de l’année à 5,9%, indique la même source, expliquant cette contreperformance essentiellement par les baisses des indices sectoriels "Sociétés de portefeuille et holding" de 3,3%, "télécommunications" (-0,9%) et "bâtiments et matériaux de construction" (-0,9%).
En revanche, l'indice du secteur de l'"immobilier" a progressé de 0,4%, ajoute la même source.
Pour ce qui est du volume global des échanges, il s'est chiffré à 457,2 millions de dirhams (MDH) contre 598,2 MMDH une semaine auparavant, réalisé en quasi-totalité sur le marché central, souligne BAM.
Par ailleurs, la croissance de l'agrégat monétaire M3 a décéléré en glissement annuel, à 5% contre 5,3% au cours du mois de juillet 2017, relève la Banque centrale, précisant que cette évolution reflète principalement une accentuation de la baisse tant des comptes à terme de 3,4% à 9% que des détentions des agents économiques en titres d’OPCVM monétaires de 2,3% à 5,8%. A l’inverse, le rythme de croissance de la monnaie scripturale s’est accéléré à 6,5% après 6,2% et celui de la circulation fiduciaire à 11,2% après 5,9%, tandis que le taux de progression des placements à vue est resté
inchangé à 4,9%.
Par contrepartie de M3, le rythme d’accroissement du crédit bancaire a ralenti à 5,1% après 5,8% et celui des créances nettes sur l’administration centrale de 11,2% à 10,6%, ajoute la même source. Au cours de la semaine allant du 19 au 25 octobre 2017, le dirham s’est déprécié de 0,04% par rapport à l’euro et s’est apprécié de 0,07% vis-à-vis du dollar américain, fait savoir BAM.

Mardi 31 Octobre 2017

Lu 580 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.