Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Recherche halieutique: Une innovation marocaine primée à Malte


Libé
Vendredi 6 Octobre 2023

Recherche halieutique: Une innovation marocaine primée à Malte

Une innovation marocaine dans le domaine halieutique a été primée, mercredi à Malte, lors du MedFish4Ever Awards, qui rend hommage à des initiatives créatives contribuant au progrès des secteurs de la pêche et de l'aquaculture dans la Méditerranée.

Il s'agit d'une senne renforcée comme mesure d'atténuation contre la déprédation par le grand dauphin, développée à l'initiative de l'Institut national de recherche halieutique (INRH), relevant du ministère de l'Agriculture, de la Pêche, du Développement Rural et des Eaux et Forêts.

Les grands dauphins interagissent fréquemment avec les senneurs dans les eaux méditerranéennes, ciblant les filets coulissants utilisés pour encercler les bancs de petits poissons pélagiques. Ils entraînent des pertes économiques pour les pêcheurs et mettent leur propre survie en danger. C'est pourquoi l'INRH a développé de nouveaux engins de senne renforcés, selon un communiqué de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM).

Le double objectif est de prévenir les pertes économiques dues à la déprédation des dauphins et de limiter les interactions entre la pêcherie et cette espèce protégée, poursuit-on, notant que des pêcheurs, des scientifiques et des experts marins ont collaboré pour développer le nouvel engin, dont l'efficacité a été évaluée par rapport aux sennes coulissantes traditionnelles, avec des résultats très prometteurs.

Les résultats du projet ont le potentiel d'être reproduits et appliqués dans des régions similaires confrontées à des défis comparables à travers la Méditerranée et au-delà. Des initiatives de la Croatie, de Chypre, de l'Espagne, de la Tunisie et de l'organisation non gouvernementale Global Fishing Watch ont également été décorées dans d'autres filières.

La conférence de haut niveau de la CGPM sur les initiatives MedFish4Ever a offert une occasion propice pour reconnaître les nouveaux travaux exceptionnels menés en Méditerranée dans les domaines de la technologie de la pêche et de la recherche en aquaculture et dans la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INDNR).

Ont pris part à la rencontre des représentants de haut niveau de 20 pays de pêche méditerranéens, des pêcheurs, des pisciculteurs, des scientifiques, des gestionnaires, des organisations et d'autres experts à Malte pour planifier un parcours collectif vers un avenir durable.

De nombreuses discussions de la conférence ont porté sur la manière dont l'innovation et la technologie ont un rôle essentiel à jouer pour accroître l'efficacité, réduire les impacts environnementaux, stimuler la productivité de l'aquaculture et permettre la surveillance et l'application. Des solutions gagnantes dans tous ces domaines ont été présentées lors des MedFish4Ever Awards.

Les lauréats présenteront ensuite leurs projets lors de deux événements scientifiques majeurs, à savoir le Symposium international sur la pêche et les sciences aquatiques (SOFAS 2023) et le Forum de la CGPM sur les sciences halieutiques en Méditerranée et en mer Noire (Fish Forum 2024).

"Ce fut un réel plaisir de pouvoir donner à ces idées innovantes la reconnaissance publique qu'elles méritent", a déclaré le secrétaire exécutif de la CGPM, Miguel Bernal. "Les pêcheurs, les pisciculteurs, les scientifiques et les entreprises sont des éléments clés pour fournir les solutions dont nous avons besoin pour le secteur, et l'esprit d'innovation collaborative qui est célébré ici est ce dont nous avons besoin pour garantir un avenir durable pour tous", a-t-il souligné.

La CGPM est une organisation régionale de gestion des pêches opérant dans le cadre de l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), dont la compétence s'étend sur toutes les eaux marines de la Méditerranée et de la mer Noire. Son objectif principal est d'assurer la conservation et l'utilisation durable des ressources marines vivantes, ainsi que le développement durable de l'aquaculture.

Les membres de la CGPM comprennent 23 parties contractantes, dont le Maroc, et six parties coopérantes non contractantes.



Lu 974 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p