Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ramon Moreno : Ni l’Algérie, ni le Polisario n’ont de leçons à donner en matière de droits de l’Homme




Ramon Moreno : Ni l’Algérie, ni le Polisario n’ont de leçons à donner en matière de droits de l’Homme
Ramon Moreno, auteur de  l’ouvrage « Mohammed VI, Paladin du panafricanisme », a fondé, en 1984, l’Association d’amitié maroco-canarienne, alors qu’il ne connaissait du Maroc et de la marocanité du Sahara que ce qu’il avait pu lire dans la presse.
Invité à prendre part aux manifestations célébrant la Fête du Trône, il a eu le coup de foudre pour ce pays qu’il allait découvrir.
Le parcours de Ramon Moreno et son amour pour le Maroc allaient grandissant, surtout après l’avènement de S.M le Roi Mohammed VI auquel il a consacré
son ouvrage dont il a signé les premières dédicaces
à Assa. Entretien.

Libé : Quelles ont été vos impressions lorsque vou saviez mis pied à terre au Maroc pour la première fois au Maroc ?
Ramon Moreno : Lorsqu’en 1984, je me suis rendu pour la première fois au Maroc, ça a été un coup de foudre et le début d’une histoire d’amour  qui grandit de jour en jour et pour toujours.
Qu’est ce qui vous a séduit dans ce pays que vous ne connaissiez pas ?
Ce qui m’a séduit dans ce pays millénaire, ce sont les gens, leur simplicité, leur hospitalité et surtout leur attachement à leur Roi et à l’intégrité de leur pays.
Que pensez-vous du retour du Maroc au sein de sa famille institutionnelle africaine ?
Je pense que le retrait initial du Maroc avait laissé les mains libres aux  détracteurs de son intégrité territoriale et que l’Algérie en a profité, par Sud-Africains interposés, pour disposer de l’organisation et nuire au Maroc et à ses intérêts. Le retour du Royaume au sein de sa famille institutionnelle africaine ne peut être que profitable à l’Afrique et permettre au Maroc de reprendre sa place parmi ses pairs. Pourquoi profitable à l’Afrique ? Bien avant le retour du Maroc à l’UA, S.M le Roi Mohammed VI avait sillonné le continent, lui apportant son aide, que ce soit sur le plan économique, social, religieux ou sécuritaire.
Le Souverain a fondé l’Institut Mohammed VI pour la Formation des imams qui contribue à diffuser sur le continent un islam ouvert et tolérant pour contrer l’islam radical prôné par les organisations terroristes qui pullulent en Afrique subsaharienne. Les populations démunies de nombreux pays africains profitent des largesses du Souverain qui a ordonné la mise sur pied de structures médicales, çà et là dans différents pays. Je ne pourrais citer, ici les avantages que l’Afrique peut tirer du retour du Maroc à l’UA sur tous les plans.
Le Polisario accuse le Maroc de violer les droits de l’Homme. Qu’en pensez-vous ?
Je pense que s’il y a un pays ou une organisation qui n’ont pas de leçons à donner en matière de droits de l’Homme, c’est bien l’Algérie et le Polisario et, surtout pas au Maroc, dont tout le monde reconnait l’apport du Roi en matière de droits de l’Homme, et ce à travers l’Instance équité et réconciliation que dirigeait le défunt Driss Benzekri. Sans parler des nombreuses initiatives Royales pour améliorer  les conditions humaines de manière générale.
Assa offre-t-elle de bonnes opportunités d’investissement ?
Sans être spécialiste des questions économiques, je pense que la zone d’Assa et les différentes communes voisines que nous avons visitées dans le cadre des deuxièmes Assises du développement de la province d’Assa-Zag, sont des endroits encore tout à fait vierges. Il est, donc nécessaire de multiplier les manifestations de ce genre pour faire connaître la région et y attirer   des investisseurs qui, avec l’aide des populations locales, contribueront au développement de la région.

Propos recueillis par Ahmadou El-Katab
Jeudi 17 Mai 2018

Lu 1938 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés