Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Probantes performances du contingent marocain aux Jeux méditérranéens de Tarragone




Le tennisman marocain Lamine Ouahab a remporté, samedi, l'or des 18è Jeux méditerranéens, qui se tiennent à Tarragone en Espagne du 22 juin au 1er Juillet.
Ouahab, N.1 national, s'est imposé sans difficultés face au Monégasque Lucas Catarina en deux sets (6-2, 6-3).
Au terme de cette victoire, le Marocain s'est félicité d'avoir décroché la médaille d'or dès sa première participation à ces Jeux, notant que cette victoire lui constituera un plus mental pour disputer la suite de la saison avec confiance.
De son côté, le sélectionneur national, El Mehdi Tahiri, dernier Marocain à avoir monté sur un podium des JM (2001 en Tunisie), a déclaré qu'il est satisfait du niveau de jeu de son protégé qui a réussi à aborder chaque match selon ses conditions et faire face à beaucoup de difficultés (climatiques) pour remporter cette belle médaille d'or.
En revanche, l'autre Marocain Amine Ahouda, qui jouait pour le bronze, a abandonné face à l'Italien Jacopo Berrettini, alors que le tableau de score affichait (6-0, 3-0) en faveur de l'Italien.
En football, la sélection nationale (U20) s'est adjugé la médaille de bronze de ces  Jeux en battant son homologue grecque aux tirs au but (7-6, temps réglementaire 0-0), samedi à La Pobla de Mafumet Stadium.
Le Maroc avait validé son billet pour la demi-finale, en finissant meilleur deuxième, après un nul (2-2) face à l'Italie et une victoire (2-1) face à la Libye. Les Lionceaux de l'Atlas avaient par la suite perdu face à l'Espagne, pays hôte, sur un score de 2 buts à 1. 
Par ailleurs, comme au 800m, les deux athlètes marocaines Rababe Arafi et Malika Akkaoui se sont adjugé respectivement l'or et l'argent du 1500m.
Arafi, double championne des Jeux de la Francophonie en 2013 à Nice et en 2017 à Abidjan, a bouclé les 1500m en 4min12sec83/100è, alors qu'Akkaoui a fini en 4:13.31.
Après cette victoire, la désormais double championne des JM-2018 s'est dite très contente d'avoir ajouté à son palmarès ces deux titres, précisant qu'elle ne pourrait aboutir à cette fin sans un travail acharné et sérieux.
La troisième place de cette course a été décrochée par l'Espagnole en 4:15.66. La veille, les deux Marocaines s'étaient imposées au 800m. Arafi avait enregistré un chrono de 2min01sec01/100è, alors qu'Akkaoui avait fait 2:01.50.
Yahya Berrabah n’a pas été en reste après avoir remporté l'épreuve de saut en longueur. Champion d'Afrique en 2008 à Addis-Abeba, Berrabah s'est imposé en réalisant un saut mesuré à 8m02, devançant l'Algérien Mohamed Triki Yasser (8.01) et le Français Yann Randrianasolo (7.90).
Mohamed Reda El Aaraby a remporté, lui, la médaille d'or du semi-marathon bouclant la distance de cette course (21.097km) en 1h04min03sec, devançant l'Italien Eyob Ghebrehiwet Faniel (1:04:07) et le Turc Kaan Kigen Ozbilen (1:04:19).
Quant à Mostafa Smaili, il a gagné la médaille d'argent du 800m. Le jeune athlète prometteur de 21 ans a fini les 800m en 1min47sec56/100è, derrière l'Espagnol Alvaro De Arriba Lopez (1:47.43). La troisième place a été décrochée par le Bosnique Abedin Mujezinovic (1:48.07).
Vendredi, Kaoutar Farkoussi a remporté l'épreuve du 5000m, couvrant la distance en un temps de 15min52sec33/100è, devant la Portugaise Inès Monteiro (15:54.78) et l'Espagnole Lozano Del Campo (16:00.17). "La course était tactique et rapide. J'ai essayé du début jusqu'à la fin de respecter les consignes de mon entraîneur pour gagner une médaille et je suis très contente d'en avoir décroché la plus précieuse", s'est félicitée Farkoussi dans une déclaration rapportée par la MAP.
Vendredi toujours, Brahim Kaazouzi a remporté la médaille d'or du 1500m, alors que son compatriote Fouad El Kaam a décroché le bronze.
Kaazouzi a bouclé les 1500m en 3min37sec14/100è, suivi du Tunisien Abdessalam Ayouni (3:37.35), alors qu'El Kaam a enregistré un chrono de 3:37.78.
"A chaque fois où je participe à une course du 1500m, je me dois d'assumer une grande responsabilité, celle de marcher sur la même voie que les légendes marocaines de cette distance", a déclaré Kaazouzi, ajoutant que cette victoire n'est pas fortuite, mais le résultat d'un "long" travail.
En taekwondo,  Wiam Dislam a remporté, samedi, la médaille de bronze. La sextuple championne d'Afrique (2005, 2009, 2010, 2014, 2016 et 2018) s'était qualifiée pour la demi-finale, en battant l'Espagnole Cecilia Castro Burgos (5-4), avant de s'incliner face à la Française Paul Ble Mari (6-4), après prolongation, alors qu'elle menait (4-1) au début du troisième round.  En boxe,  Mohamed Firisse et Abdelhaq Nadir, engagés respectivement dans les catégories (91kg) et (64kg) ont remporté la médaille d'argent de ces Jeux méditerranéens.
Firisse s'est incliné en match final face à l’Égyptien Yousry Hafez (5-0), alors que Nadir a perdu sur le même score face au Turc Tugrulhan Erdemir.
Un total de 113 sportifs ont représenté le Maroc dans cette compétition sportive, engagés dans 20 disciplines: 23 en athlétisme, suivi du football (18), judo (10), taekwondo (8), karaté (7) et boxe (7), lutte, golf et sports équestres (5), Beach volley (4), natation, cyclisme et sports boules (3), haltérophilie, triathlon, tennis, tir et pétanque (2) et escrime et  gymnastique (1).

Libé
Lundi 2 Juillet 2018

Lu 734 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19