Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Présentation à Fès du roman “Rue du Pardon’’ de Mahi Binebine




Présentation à Fès du roman “Rue du Pardon’’ de Mahi Binebine
L’écrivain marocain Mahi Binebine a présenté, mercredi au centre fraîchement inauguré ‘’les étoiles de la médina’’ à Fès, son nouveau roman ‘’Rue du Pardon’’. Cet évènement culturel a été organisé par l’Institut français, en présence d'un gotha d'intellectuels, de poètes, d’artistes et de passionnés de lecture et de littérature. L’auteur est revenu, à cette occasion, sur le contexte de la naissance de cette œuvre littéraire, relevant que la ‘’Rue du Pardon’’ est un espace éponyme qui se trouve à Marrakech, ajoutant que ce livre est un hommage au patrimoine populaire chanté par des artistes connus en langage populaire sous le nom de "cheikhate". Le roman relate des événements réels à travers la narratrice, Hayat (vie), qui, à l’âge de 14 ans, n’avait qu’un seul désir, celui d’accéder à l’univers de la danse et de la chanson, en suivant les traces des ‘’cheikhate’’, a-t-il indiqué. ‘’Avant de réaliser son rêve, tant de difficultés auraient dû avoir la peau de cette enfant, mais on ne peut pas détruire la vie’’, a-t-il relevé, ajoutant que ‘’comme un oiseau qui sort de sa cage, Hayat s’échappe et ressuscite grâce à Mamyta, la plus grande danseuse orientale du Royaume’’. Mahi Binebine a, d’autre part, passé en revue ses autres romans, dont ‘’Les étoiles de Sidi Moumen’’, inspiré d'une expérience vécue dans le quartier de Sidi Moumen avec un groupe d'enfants. Cette action avait abouti à la création des centres culturels ‘’les étoiles de la ville’’ dans de nombreuses cités marocaines, en tant qu’espaces de proximité dont l’objectif est de permettre aux jeunes des quartiers urbains enclavés d’avoir accès aux arts et à la culture et de contribuer ainsi à leur développement personnel, a-t-il fait savoir. Artiste-peintre et sculpteur également, Mahi Binebine a à son actif onze romans, dont ‘’Les étoiles de Sidi Moumen’’, une œuvre qui a inspiré le cinéaste Nabil Ayouch pour réaliser son film ‘’Les Chevaux de Dieu’’. Selon l’Institut français, l'invitation de Mahi Binebine pour parler de son nouveau roman s'inscrit dans le cadre des activités organisées en parallèles avec le Salon international de l'édition et du livre (SIEL). L'Institut propose ainsi au public fassi des débats sur la pensée, la littérature et la culture, lors de cinq rencontres littéraires, durant lesquelles un groupe d'écrivains sera invité à discuter et débattre un certain nombre d’œuvres littéraires.

Samedi 8 Février 2020

Lu 949 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif