Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Premier League : City et Tottenham dans le rythme de Liverpool




Premier League : City et Tottenham dans le rythme de Liverpool
Encore de l'espoir: Manchester City et Tottenham ont battu les deux pires équipes de la Premier League dimanche, respectivement Huddersfield (3-0) et Fulham (2-1), pour rester dans la course au titre à l'issue de la 23e journée.
Au classement, le leader Liverpool, vainqueur de Crystal Palace samedi (4-3), caracole en tête (60 pts), suivi à quatre longueurs par les Citizens (56 pts), puis plus loin, par les Spurs (51 pts).
A une minute près, Tottenham pouvait dire adieu à ses espoirs de gloire printanière... Mais Harry Winks a surgi sur un centre de Nkoudou, après trois minutes de temps additionnel, pour donner une victoire poussive mais très importante aux Spurs.
Toute la semaine, supporters et médias se sont demandés comment Tottenham pourrait bien faire sans son buteur Harry Kane, blessé jusqu'en mars. Mauricio Pochettino, qui doit aussi se passer de Son Heung-min (Coupe d'Asie) et Lucas Moura (blessé), n'avait pas d'autre solution que de donner une rare titularisation à Fernando Llorente...
Le choix a failli s'avérer catastrophique. Assez transparent, le grand Espagnol a même mis les Spurs dans l'embarras en marquant... contre son camp sur un corner (17).
Sans bien jouer, et face à des Cottagers compacts, Tottenham est tout de même revenu dans la rencontre grâce à sa détermination. Dele Alli (51) a égalisé de la tête puis Winks (90+3) a inscrit le but de la victoire, lui aussi de la tête, après trois minutes de temps additionnel.
"La performance a été très solide. Je suis très content parce que nous avons montré beaucoup de caractère et de personnalité en seconde période", a apprécié Pochettino.
A surveiller, la blessure d'Alli, touché aux ischio-jambiers en fin de match. "Ça n'a pas l'air super", a regretté Pochettino. L'absence du milieu offensif pourrait être un nouveau coup dur pour l'entraîneur argentin, qui doit composer avec de nombreux absents (Kane, Son, Moura, Sissoko, Wanyama, etc.).
Pour Fulham, c'est rude. Les hommes de Claudio Ranieri enchaînent un troisième revers consécutif et étouffent à la 19e place, à sept point du premier non-relégable Newcastle.
Les Citizens n'ont pas forcé leur talent contre la lanterne rouge, moins d'une semaine après le départ de l'entraîneur des Terriers David Wagner.
Largement dominateurs dans le Yorkshire, les Mancuniens n'ont en revanche que peu poussé vers l'avant (68% de possession mais seulement 12 tirs). Ils ont toutefois viré en tête à la pause grâce à un tir de Danilo dévié (18).
En seconde période, Sterling (54) puis Sané (56) ont ensuite fait le trou en trois minutes, permettant aux champions d'Angleterre de filer vers un succès aisé, qui n'a certainement pas satisfait Pep Guardiola.
"Avec la façon dont nous avons joué, nous ne méritions pas de marquer plus de trois buts", a déclaré l'entraîneur catalan à la BBC. "Nous allons nous améliorer. Nous devons exiger plus de nous-mêmes à chaque match et faire de notre mieux, mais parfois c'est difficile."
"Pour l'instant, tout va bien", a-t-il toutefois tempéré. "Une équipe a fait mieux que nous, mais nous ne sommes qu'en janvier et il y a encore beaucoup de matches. On ne gagne ou perd pas la Premier League en janvier. Nous devons nous concentrer sur ce que nous avons à faire. Si Liverpool gagne, nous devons gagner. Et si Liverpool perd, nous devons aussi gagner."

Mardi 22 Janvier 2019

Lu 230 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Septembre 2020 - 18:00 Ayoub El Kaabi wydadi pour de bon

Jeudi 24 Septembre 2020 - 18:00 PSG-OM Epilogue Neymar attendu le 30 septembre