Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plus de 90.000 personnes vaccinées en trois jours

Un resquilleur de la CCIS de Marrakech pris la main dans le sac



Plus de 90.000 personnes ont reçu le vaccin contre la Covid-19 depuis le début de la campagne de vaccination au Maroc vendredi, a annoncé le chef de la Direction de la population au ministère marocain de la Santé, Abdelhakim Yahyane. Le responsable qui était dimanche l'invité d'une émission spéciale sur la vaccination diffusée par la deuxième chaîne de télévision (2M), a indiqué que "les chiffres sont toujours en cours de consolidation et d'analyse, mais on peut dire que nous avons dépassé les 90.000 personnes vaccinées. Cela nous permet d'affirmer de prime abord que le lancement de l'opération de vaccination est une réussite", a-t-il affirmé. Interrogé sur le planning prévisionnel des prochaines livraisons après avoir réceptionné 2 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca et 500.000 doses de celui mis au point par la société chinoise Sinopharm, il a souligné qu'un planning était à l'étude mais que les dates exactes n'avaient pas encore été fixées. Lancée jeudi, la campagne nationale de vaccination s'effectue par étapes, commençant par les professionnels de la santé âgés de plus de 40 ans, les autorités publiques et les Forces armées Royales, ainsi que les membres du personnel éducatif âgés de plus de 45 ans. Sont également prioritaires les personnes âgées de plus de 75 ans ainsi que, dans un premier temps, les zones en proie à des taux élevés de contamination. Le Maroc a signalé dimanche 466 nouveaux cas, pour un total de 471.157, a annoncé le ministère de la Santé. A signaler, par ailleurs, qu'un membre de la Chambre d'industrie, de commerce et de services (CCIS) de Marrakech a bénéficié de l'opération de vaccination contre la Covid-19, au siège du club des pharmaciens bien qu'il ne fasse pas partie des catégories ciblées actuellement par la campagne nationale de vaccination, indique dimanche la wilaya de la région de Marrakech-Safi. Les données préliminaires ont révélé que l'épouse de l'intéressé, une pharmacienne exerçant à Marrakech, l'avait inscrit sur la liste des professionnels du secteur de la pharmacie, précise la même source dans un communiqué. Suite à cet incident, une enquête a été ouverte pour élucider les tenants et aboutissants de la vaccination de cet individu parmi la catégorie des pharmaciens, et déterminer les conséquences juridiques qui en découlent.

Libé
Lundi 1 Février 2021

Lu 167 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.



Flux RSS