Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pluie de buts à Khouribga : L’OCK accroché par le Difaâ




Après sa déconfiture  lors de la dernière journée , par cinq buts à deux devant le WAC de Casablanca, l’Olympique Club de Khouribga a croisé le fer avec le Difaa Hassani d’El Jadida pour le compte de la 25ème journée du  Botola Pro Maroc Telecom, dans un derby phosphatier qui s’est soldé par un score de parité, synonyme de défaite pour les Khouribguis.
Les deux équipes ont des ambitions diamétralement opposées, l’OCK lutte tant bien que mal pour assurer son maintien parmi l’élite, tandis que le DHJ cherche à améliorer son classement pour rester dans la course pour le titre, ou du moins occuper l’une des cinq premières places.
Pour l'équipe khouribguie, le match démarre en trombe avec au bout de quelques minutes un débordement d’El Moutarraji qui marque son premier but de la rencontre et son neuvième cette saison (4’).  L'entame de match est à l'avantage des locaux, mais ces derniers manquent cruellement de précision et d'efficacité dans le dernier acte.
A la 11’, les Jdidis ripostent par le biais de Msuva qui a failli égaliser sans l’intervention brillante de Mouatamid. Deux minutes après, comme par enchantement le remuant El Moutarraji se trouve face-à-face avec El Qinani, mais  il rate sa frappe. Un premier quart d'heure délicat les Doukkalis vont peu à peu sortir de leur base avec une percée du milieu de terrain mais qui sera bien stoppée par Mouatamid toujours vigilant. El Magri ex joueur de l’OCK et Astati déstabilisent à tour de rôle la défense khouribguie qui flotte et devient prenable.
El Magri qui est un poison pour la défense locale manque lamentablement à la 17’. Six minutes après, Ennaffati voit son tir, pourtant bien appuyé, se perdre dans le décor. Sur un service lumineux d’Ouchen (31’), El Moutaraji loupe un but tout fait. Quand on rate on encaisse. Effectivement, à la 32’, Astati surprend les Khouribguis et d’une gauche foudroyante égalise pour les siens. Après, sur un bon service de l’excellent médian Mouaatani, El Moutarraji met en vent la défense et le gardien et loge le cuir en pleine lucarne (38’).
Du côté de l'équipe jdidie, c'est El Magri  qui se met en évidence avec deux bonnes frappes des 18m qui ne trouveront pas la faille. La mi-temps se solde donc sur un score de deux à  un.
Au retour des vestiaires, après quelques minutes de jeu, un excellent débordement de Mouaatani trouve Ennaffati qui triple  la mise pour l’Olympique. Dix minutes après ce but (65’), El Magri sert Msuva sur un plateau d’argent, qui réduit le score pour les hommes de Taleb. Ensuite, à la 75’ Ennaffati ne parvient pas à appuyer sa tentative qui trouve les gants du portier des visiteurs. Sekkour lance Ennaffati qui s’infiltre dans la surface de réparation, Astati le fauche. L’OCK bénéficie d’un penalty, les supporters croient que  le capitaine Oggadi donne le coup de grâce au Difaa ; pourtant stupeur, il rate le cadre. Aux arrêts de jeu, le juge accorde un second penalty, mais cette fois - ci, au profit du DHJ. Msuva ne se fait pas prier et le transforme. Les visiteurs reviennent de loin. On pourrait dire que les locaux sont victimes d’un hold-up de la dernière minute.

Chouaib Sahnoun
Mardi 17 Avril 2018

Lu 478 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés