Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Participation du Maroc à la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l’EDD


La Conférence mondiale de l’UNESCO sur l’Education au développement durable (EDD) a entamé ses travaux sous format virtuel, hier depuis Berlin, avec la participation du Maroc. Elle réunit quelque 2.500 participants dont 81 ministres de l'éducation et acteurs de premier plan engagés dans la transformation de l'éducation afin que tous les apprenants puissent faire face à la crise climatique, à la perte de biodiversité et à tous les autres défis du développement durable. Organisée en collaboration avec le gouvernement allemand, cette messe internationale entend concevoir des stratégies pour l'intégration de l'éducation au développement durable à tous les niveaux d'instruction et de formation, conformément à un nouveau cadre. Trois jours durant, ses travaux vont mettre en lumière les moyens optimaux à même d'exploiter l'éducation pour relever les défis mondiaux en lien avec le changement climatique, la perte de biodiversité, les économies vertes et circulaires, le progrès technologique et l'établissement de relations résilientes avec la planète grâce à l'instruction. Les participants vont également examiner les moyens de renforcer les capacités des éducateurs, de responsabiliser les jeunes et de prendre des mesures locales par le biais de l'éducation au développement durable. La rencontre sanctionnera ses travaux par un document baptisé "la Déclaration de Berlin sur l'éducation au développement durable", qui proposera une série de politiques englobant l'enseignement, l'apprentissage, la formation professionnelle et l'engagement civique. L’éducation à l’environnement est au coeur des préoccupations de l’UNESCO. Consciente de ce challenge de taille, l’organisation onusienne s’est fixée pour objectif de faire de l'éducation à l'environnement une composante essentielle des programmes scolaires dans tous les pays d'ici 2025. A cet égard, l'UNESCO, principale agence de l’ONU en charge de l'éducation au développement durable, qui vise à faire en sorte que tous les apprenants acquièrent les connaissances, les compétences, les valeurs et l'initiative nécessaires pour agir en faveur de la planète et vivre d’une manière soutenable, fédère les efforts de ses 193 Etats membres pour atteindre cet objectif. Il s’agit notamment d’orienter les actions des pays vers un soutien de la réforme des programmes scolaires et un suivi des progrès accomplis afin de garantir que chacun acquiert les connaissances, les compétences, les valeurs et les attitudes nécessaires pour introduire des changements positifs et protéger l'avenir de notre planète.

Libé
Lundi 17 Mai 2021

Lu 460 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS