Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Participation du Maroc à la 7ème Conférence des Parties à la Convention internationale contre le dopage dans le sport




Les travaux de la 7ème Conférence des Parties à la Convention internationale contre le dopage dans le sport se sont ouverts, mardi à Paris, au siège de l'organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), avec la participation des représentants de 188 Etats parties à la Convention, dont le Maroc.
Cet événement réunit, trois jours durant, quelque 500 représentants de haut niveau, des experts ainsi que les principaux acteurs du mouvement sportif, dont l'Agence mondiale antidopage (AMA), le Comité international olympique, l'Agence internationale de contrôle, le Conseil de l'Europe, Interpol et l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime.
Le Royaume est représenté à cette conférence par une délégation du ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, conduite par le directeur du Sport Mohamed Hamimaz et composée de Fatima Abouali, chef de la division de médecine du sport, et Hayat El Bacha, chef du service des études juridiques.
Le dopage génétique et l'intelligence artificielle, le rôle et l'engagement des femmes et des jeunes dans le sport, ainsi que l'importance de l'éducation aux valeurs véhiculées par le sport sont à l'ordre du jour de cette conférence antidopage de l'UNESCO.
La participation du Maroc à cet événement traduit l’engagement du gouvernement en matière de lutte contre le dopage dans le sport, a déclaré à la MAP, M. Hamimaz.
Le Maroc, qui a ratifié la convention internationale de la lutte contre le dopage dans le sport de l’UNESCO, a élaboré une législation contre le dopage suivie par la publication du décret d’application nécessaire au bon fonctionnement de l’Agence marocaine de la lutte contre le dopage, a souligné le responsable marocain.
La Conférence des Parties est une conférence statutaire qui a lieu tous les deux ans (depuis 2007) afin de superviser la mise en œuvre et le suivi de la Convention internationale, a indiqué M. Hamimaz, relevant que les gouvernements sont invités à fournir un rapport présentant toutes les mesures qu’ils ont prises pour se conformer aux dispositions de la Convention.
La délégation marocaine entretiendra en marge de cette conférence des réunions avec des représentants des instances concernées aussi bien au niveau de l’UNESCO que de l’Agence mondiale antidopage (AMA), pour échanger sur un certain nombre de sujets en rapport avec la lutte antidopage au Maroc, a-t-il dit, soulignant que les grandes manifestations sportives organisées au Maroc ont montré l’ampleur des efforts déployés par le Royaume pour être à la hauteur des attentes des instances internationales en matière de respect des directives exigées.

Jeudi 31 Octobre 2019

Lu 1465 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 18:05 A mourir d’ennui Le derby des nuls