Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Paris se rassure mais perd Cavani et Mbappé


Paris libéré ! Mais Paris amoindri. Après la défaite à Rennes, le Paris SG a facilement battu Toulouse au Parc des Princes (4-0) mais a vu Cavani et Mbappé sortir blessés, dimanche lors de la 3e journée de L1, qui a un nouveau leader, Rennes.
Contesté en première période par un TFC résistant, le PSG a coulé les Toulousains dans le second acte pour revenir provisoirement sur le podium (3e, 6 points), à trois points du Stade rennais, qui a enchaîné à Strasbourg (2-0) une troisième victoire en trois matches.
En début d'après-midi, Monaco, une nouvelle fois réduit à dix, s'était écroulé après avoir mené de deux buts à rien contre Nîmes (2-2).
En perdant à Rennes dimanche dernier, l'essentiel pour l'ogre parisien contre Toulouse était de retrouver ses esprits. Entendre: gagner. C'est chose faite, et largement, mais l'important est peut-être ailleurs avec les blessures de ses stars.
Alors que la Ligue des champions reprend ses droits à la mi-septembre et que la star brésilienne Neymar pourrait quitter la capitale avant la fin du mercato le 2 septembre, deux absences longues durées seraient un coup dur pour le PSG, qui a aussi vu Abdou Diallo quitter la pelouse prématurément.
Edinson Cavani (15e) et Kylian Mbappé (65e) out, le champion en titre s'en est remis à son joker camerounais Eric-Maxim Choupo-Moting.
La blessure de Cavani, qui a demandé le changement après avoir levé haut la jambe pour un contrôle aérien, a ouvert la voie à Choupo-Moting. Souvent raillé, il a cette fois inscrit son premier doublé en Ligue 1, avec notamment une merveille d'enchaînement technique dans la surface sur le premier but, poteau rentrant (50e).
Un deuxième but contre son camp du jeune Mathieu Goncalves offrait le break au PSG (55e), avant que "Choupo" n'enchaîne à l'issue d'une action collective, bien servi par une passe de Juan Bernat (75e). Marquinhos, d'une tête rageuse, a fini le travail et enfoncé le "Téf" (12e, 4 pts) sur une tête rageuse (83e).
Trois jours après sa victoire 1-0 en barrage aller de Ligue Europa contre Francfort, Strasbourg s'est fait surprendre à domicile par la nouvelle terreur de la Ligue 1, Rennes, déjà tombeur du PSG dimanche dernier (2-1).
En attendant les matches décalés mardi et mercredi de Lyon à Montpellier et de Nice contre Marseille, le Stade rennais est assuré de finir le week-end dans le fauteuil de leader, avec neuf points sur neuf possibles.
Clément Grenier a rapidement (16e) fissuré le mur bleu de la Meinau, ouvrant la voie à l'équipe de Julien Stephan. Les Alsaciens ont eu l'occasion d'égaliser sur un penalty, tiré par Jonas Martin (40e), mais arrêté par Edouard Mendy.
En deuxième période, M'Baye Niang a doublé la mise d'un tir bien placé à ras de terre, sur un centre de l'infatigable Hamari Traoré. Une combinaison passeur-buteur déjà gagnante contre le PSG.
Le break réalisé, les Strasbourgeois ont lâché la rencontre, la tête peut-être déjà à Francfort, où ils se rendront pour le match retour jeudi. Abdallah N'Dour a même laissé ses coéquipiers à dix à la 83e. Rennes aussi a fini à dix après la blessure de M'Baye Niang (86e), seule ombre au tableau des nouveaux leaders.
Sonné par deux lourdes défaites initiales (3-0 à chaque fois), Monaco a marqué ses premiers buts cette saison en championnat, sans que cela suffise pour gagner.
Le club de la Principauté menait 2-0 à la pause, mais il s'est effrité ensuite après l'exclusion de Jemerson (56e). Cela devient d'ailleurs une très mauvaise habitude pour Monaco qui a écopé d'un carton rouge à chacun de ses matches depuis le début du championnat.
Sous le soleil de Monaco, les recrues de l'ASM ont d'abord brillé. Islam Slimani, l'international algérien prêté par Leicester, a dégainé très vite (13e) avant que Wissam Ben Yedder ne pousse l'avantage avant la pause (45e+1).
Mais Nîmes aussi sait recruter malin. L'ancien Havrais (L2) Zinédine Ferhat a servi l'ex-Auxerrois (L2) Romain Philippoteaux pour revenir à 2-1 (70e). Puis le passeur algérien a récidivé en direction de Kévin Denkey (82e, 2-2). A Monaco, le chantier ne fait que commencer.

Mardi 27 Août 2019

Lu 390 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Tour d'Europe des stades Place au show

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Ligue Europa: Les favoris assurent

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS