Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

PSG-Liverpool Un trident rouge vif face à l'incertitude Neymar




Entre le PSG et Liverpool, qui a la meilleure attaque ? La présence incertaine de Neymar, en raison d'une blessure aux adducteurs, risque de peser lourd pour départager le quatuor offensif parisien du trident anglais mené par Mohamed Salah, mercredi en Ligue des champions.
A la question, "Est-ce que Liverpool a quelque chose de plus que le Paris SG?", son prochain adversaire lors de la décisive 5e journée de C1, l'ailier des "Reds" Sadio Mané a répondu sans hésitation : "Je crois que nous, on a le collectif".
"Tout ce qu'on fait, on le fait ensemble. Aujourd'hui, c'est ce qui fait qu'on est vraiment fort. Contre Paris, cela ne va pas être facile mais avec nous, tout est possible", a ajouté le Sénégalais dans un entretien à TF1, diffusé dimanche.
Avec leur trident Mané - Roberto Firmino - Mohamed Salah, aussi prolifique que complice sur et en dehors du terrain, les "Reds" ont atteint la finale de la C1 l'an dernier tout en devenant la meilleure attaque de l'histoire de la compétition européenne avec 47 buts en 15 matches.
"Ce sont des joueurs qui se complètent très bien", explique à l'AFP Pedro Miguel Pauleta, l'ancien buteur légendaire du Paris SG (2003-2008). "Firmino, c'est un joueur très intelligent dans ses mouvements; après, il y a Sadio Mané qui va très vite, qui à tout moment peut prendre le ballon dans l'espace; et Salah, c'est un peu entre les deux. C'est un joueur qui va très vite tout en étant très fort techniquement."
Moins flamboyant cette saison à l'image de l'Egyptien, le trio a toutefois marqué cinq des sept buts inscrits lors de la phase de groupe, signe de son immense importance dans le dispositif de Jürgen Klopp. Salah, après un été post-Mondial compliqué, revient à son meilleur niveau depuis fin octobre avec six buts et deux passes décisives.
Mais si le trio marque moins, c'est aussi parce que Klopp est un peu moins tourné vers l'attaque. Avec 5 buts encaissés, les "Reds" présentent la meilleure défense du championnat d'Angleterre, ex aequo avec Manchester City.
La force offensive parisienne a-t-elle de quoi rivaliser ? "Bien sûr, il ne faut pas oublier les trois, quatre, cinq attaquants que Paris a dans son effectif. Ce sont aussi des joueurs de classe mondiale, qui peuvent faire la différence à tout moment. C'est pratiquement impossible que l'un d'eux ne marque pas au moins un but à chaque match", estime Pauleta.
Car si Liverpool peut compter sur un trio de feu, le PSG dispose sur le papier d'un quatuor de très haut niveau avec Neymar, Kylian Mbappé, Edinson Cavani et Angel Di Maria... sans compter ses atouts présents sur le banc, à l'image du "joker" allemand Julian Draxler.
Avec 11 buts inscrits en C1, le bilan parisien est supérieur à celui de son adversaire en grande partie grâce au 6-1 infligé à l'Etoile rouge de Belgrade, alors que Liverpool s'est incliné 2-0 en Serbie lors de la journée précédente.
Mais en cas de forfait de son chef d'orchestre Neymar, l'animation parisienne sera-t-elle capable de faire mieux qu'à Anfield (défaite 3-2 à l'aller) ? Le N.10 brésilien, touché aux adducteurs en sélection en début de semaine, est incertain même si son entraîneur Thomas Tuchel "pense qu'il peut jouer" mercredi.
Autre problème à régler : le manque de liant et de complémentarité dans le jeu entre Edinson Cavani et le duo Neymar - Mbappé, encore très en deçà de leurs homologues anglais dans ce domaine.
Pour Pauleta, qui a joué dans le même registre que Cavani dans les années 2000, l'explication vient du profil de l'Uruguayen, plus à l'aise dans la surface pour finir les actions que pour participer à la construction du jeu.
"(Karim) Benzema ou (Roberto) Firmino sont des joueurs qui ont peut-être plus de technique pour jouer avec des joueurs comme ça. Cavani, c'est le vrai buteur, un joueur un peu différent, qui a besoin de beaucoup de ballons, de centres. Ce n'est pas le style de jeu de Neymar et Mbappé", explique l'ancien N.9 du PSG.
"C'est pour ça que je pense qu'il y a un peu de difficultés de temps en temps, ajoute-t-il. Mais quand même, les trois marquent beaucoup de buts." Reste à le prouver face aux grands d'Europe.

Ligue des champions

La Ligue des champions UEFA se poursuivra ce mercredi pour le compte de la cinquième journée de la phase de poules dont voici le programme :
18h55:
Lokomotiv Moscou-Galatasaray
Atletico Madrid-Monaco
21h00:
Dortmund-FC Bruges
PSG-Liverpool
Naples-Etoile Rouge
PSV Eindhoven-FC Barcelone
Porto-Schalke
Tottenham-Inter Milan

Libé
Mercredi 28 Novembre 2018

Lu 427 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La FRMF arrête le programme des dernières journées