Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouverture du 11ème Festival international du film documentaire à Khouribga




La 11ème édition du Festival international du film documentaire de Khouribga a été ouverte, mercredi soir, avec à l'affiche la projection de neuf films documentaires arabes et internationaux. Organisée par l'Association du Festival international du film documentaire de Khouribga en partenariat avec la commune urbaine de Khouribga, le Centre cinématographique marocain (CCM) et l'Office chérifien des phosphates (OCP), la cérémonie inaugurale de cette 11ème édition a été marquée par un hommage rendu à la réalisatrice tunisienne Hajer Ben Nasr et au poète marocain Ismail Zouairik, en guise de reconnaissance et de récompense à leurs efforts pour la promotion de la culture de la connaissance et du savoir artistique dans le monde arabe. A cette occasion, le public a pris connaissance des films en lice pour la compétition officielle qui sont au nombre de neuf documentaires et qui vont concourir pour le Grand Prix du festival, le Prix du jury et le Prix de réalisation, en plus de trois autres documentaires proposés dans la catégorie "Amateur". Dans une déclaration à la MAP, le président du Festival international du film documentaire de Khouribga, Habib Naciri, s’est félicité de l’organisation de cette 11ème édition de cette manifestation qui grandit d’année en année pour devenir un rendez-vous incontournable du cinéma documentaire. Le festival ambitionne de faire connaître et de diffuser la culture de l’image et du documentaire, a fait savoir M. Naciri, relevant que la culture de l’image est devenue un outil de communication par excellence, facilitant l’intégration des peuples du monde entier. Il a, dans ce sens, mis en avant l’importance de ce festival dans la mesure où il met en évidence plusieurs spécificités de la culture marocaine et des Marocains, caractérisée par la tolérance, l’esprit pacifique, le respect de l’autre et rejetant toute forme de violence et d’extrémisme, faisant remarquer que cette édition sera rehaussée par une programmation riche de tables rondes, d’ateliers, de plusieurs débats ainsi que de soirées musicales et poétiques. M. Naciri s’est félicité de l’important apport et du soutien du Groupe OCP en faveur de la dynamique culturelle dans la ville de Khouribga, à la lumière du financement par le Groupe d’importantes activités artistiques et culturelles. Le Festival international du film documentaire de Khouribga, qui est également organisé avec le soutien de la région de Béni Mellal-Khénifra et de la Médiathèque relevant de l'OCP, a rendu un hommage posthume au gouverneur de la province de Khouribga, Abdelhamid Chennouri pour son soutien permanent au Festival tout au long de son déroulement. Selon ses organisateurs, le festival revêt une portée éducative, culturelle et sociale et vise à mener une réflexion avec les spectateurs sur de grands thèmes de société, partager les techniques et les savoir-faire grâce à des ateliers de formation.

Libé
Vendredi 20 Décembre 2019

Lu 1695 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.