Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouverture d' un consulat général de la RDC à Dakhla

Nasser Bourita : Un événement majeur vu l'importance de ce pays et ses futures responsabilités à l'UA Marie Rumba Nzeza : Reconnaissance de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara


L' ouverture d'un consulat de la République démocratique du Congo à Dakhla est "un évènement majeur" en raison de l'importance de ce pays et de ses responsabilités au sein de l'Union africaine (UA) dont il assurera la présidence à partir de l'année prochaine, a affirmé samedi à Dakhla le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita. Cet acte diplomatique revêt une importance particulière d'autant plus qu'il vient d'un pays qui a toujours soutenu le Maroc dans sa cause nationale, a-t-il souligné lors d'un point de presse avec son homologue de la République Démocratique du Congo, Marie Tumba Nzeza, à l'occasion de l'inauguration de cette représentation diplomatique. Il a fait remarquer que le Maroc s'est toujours réjoui du soutien de la RDC, notant que, lors des réunions de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), Marie Tumba Nzeza et Son excellence le président, Félix Tshisekedi expriment invariablement leur soutien clair et assumé à l'intégrité territoriale et à la marocanité du Sahara.

Nasser Bourita a rappelé que quand, en 1986, le Royaume avait décidé de sortir de l'Organisation de l'unité africaine, la RDC a pris la même décision, notant que Feu S.M le Roi Hassan II avait alors demandé au président de revenir à l'Union, étant donné que le Maroc a besoin de ses amis à l'intérieur pour défendre la légalité et le droit international Il a dans ce sens rappelé que la RDC avait quitté cette organisation durant deux ans, pour exprimer son rejet de la violation flagrante du droit international et des chartes de l'Organisation elle-même.

Les relations entre le Maroc et la République démocratique du Congo (RDC) sont "solides et séculaires", basées sur la solidarité agissante et effective unissant les deux pays à tous les niveaux, a ajouté le ministre Que ce soit du temps de Feu S.M Mohammed V et Feu S.M Hassan II ou encore aujourd'hui sous le règne de S.M le Roi Mohammed VI, les liens de solidarité et de coopération entre les deux pays se sont poursuivis sans interruption, a-t-il expliqué. Dans ce sillage, le ministre a mis l’accent sur la première participation du Maroc à une opération de maintien de la paix en République démocratique du Congo en 1960, soulignant que S.M le Roi Mohammed VI et le Président Félix Antoine Tshisekedi poursuivent le même esprit de solidarité et de fraternité. Plus de 900 soldats marocains sont mobilisés dans le cadre de l'opération de maintien de la paix dans ce pays frère, at-il précisé. Le Souverain a bien voulu que la République démocratique du Congo soit parmi les premiers pays bénéficiaires de l’opération de solidarité pour lutter contre la pandémie de Covid-19, a-t-il relevé, rappelant que 25 pays africains ont profité de cette initiative. Lors des entretiens tenus à Rabat, il a été convenu de suivre les mêmes Orientations de S.M le Roi et du président congolais, dans la perspective de concrétiser cette solidarité distinguée entre les deux pays, à travers des actions et projets, a-t-il indiqué. En outre, Nasser Bourita a fait savoir qu’il a été convenu d’octroyer plus de bourses d'études qui sont passées de 70 à 150, en vue de renforcer la coopération dans des domaines variés tels que l'agriculture, la pêche, les énergies renouvelables et le domaine médical.

Le Comité mixte Maroc-RDC aura lieu en mai ou juin de l'année prochaine à Kinshasa, dans la mesure où les réunions préparatoires commenceront au début de l'année prochaine, a-t-il annoncé. Il a été aussi décidé d’organiser un Forum des hommes d’affaires des deux pays, parallèlement au Comité mixte, étant donné que la RDC regorge d’énormes potentialités, a-t-il ajouté, notant que dans le cadre de la vision du Souverain en faveur du développement de la coopération Sud-Sud, la coopération maroco-congolaise pourrait s’ériger en un modèle de coopération agissante entre les acteurs publics et privés. La République démocratique du Congo a une place importante à l’échelle africaine, a-t-il poursuivi, mettant l’accent sur "le soutien du Souverain à toutes les mesures et initiatives entreprises par le président Tshisekedi, pour soutenir la stabilité et le développement de ce pays".

Par ailleurs, Nasser Bourita a indiqué que le Maroc félicite la République démocratique du Congo à l'occasion de sa présidence de l'Union africaine, à partir de l'année prochaine pour une période d'un an, permettant ainsi au Président Tshisekedi de devenir un acteur majeur et de débattre des questions intéressant le continent. L'inauguration de ce consulat s'inscrit en droite ligne de la position constante de la RDC, et vient confirmer que ce pays s'ajoute aux 16 pays africains ayant ouvert leurs représentations diplomatiques dans les provinces du Sud pour exprimer clairement leur soutien à la marocanité du Sahara, s'est réjoui le ministre, assurant que ce chiffre ira crescendo, car la majorité des pays africains sont conscients que ce différend est hérité d'un passé révolu dont l'Afrique peut bien se passer. La plupart des pays africains, a poursuivi le ministre, comprennent que ce différend se base sur une position devenue désuète, et que le soutien à l'initiative de l’autonomie comme seule solution à ce différend régional permettra aux pays africains de rectifier l'erreur qu'ils avaient commise à l’endroit du continent en 1984, avec l'acceptation d'une entité fantoche ne disposant d'aucune base juridique ni politique pour accéder à la reconnaissance. Il a indiqué que la position de la RDC s'inscrit dans le contexte des actions de S.M le Roi Mohammed VI pendant ces dernières années en faveur du soutien à la marocanité du Sahara par des positions et des accords internationaux et par l'ouverture de consulats, dont le nombre a atteint aujourd'hui 19 consulats, outre l'ouverture prochaine des consulats de la Jordanie et des Etats-Unis. Le ministre a rappelé, dans ce cadre, la décision "historique" de Washintgon d'ouvrir un consulat à Dakhla, portant à dix le nombre de consulats dans cette ville, faisant ainsi de la perle du Sud un centre consulaire important, notant que Dakhla est un passage international stratégique, notamment entre l'Europe et l'Afrique, ce qui lui confère une place de choix. Cette réalité balise la voie à l'accélération du rythme de développement de la ville, consolidé par le nouveau modèle de développement lancé par le Souverain, et permet de drainer les investissements, créer les opportunités d'emploi et favoriser un développement socioéconomique, a-t-il ajouté. Pour sa part, la ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères congolaise, Marie Tumba Nzeza, a affirmé, samedi à Dakhla, que l'ouverture du consulat général de la République démocratique du Congo (RDC) revêt un caractère politique et diplomatique significatif. Ce consulat général se veut un cadre administratif qui maintient le lien physique avec la communauté congolaise et un lieu de concertation et de promotion des relations économiques, commerciales, culturelles et scientifiques, a-t-elle indiqué.

"Beaucoup de potentialités existent dans cette région, et nous espérons vivement que le geste étatique que nous posons aujourd'hui soit de bon augure pour un développement rayonnant et fructueux entre les deux pays", a-t-elle fait savoir. Dans cette lignée, la cheffe de la diplomatie congolaise a indiqué que l’ouverture de ce poste consulaire est en réalité une nouvelle étape qui s’est ouverte dans les relations historiques et privilégiées qu’entretiennent le Royaume du Maroc et la République démocratique du Congo, incarnées dans l’entente et la compréhension qui existent entre S.M le Roi Mohammed VI et le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi. Marie Tumba Nzeza a souligné que ces liens ont consolidé les relations de fraternité et d’amitié unissant les deux pays et peuples depuis 1960, tout en réitérant la profonde gratitude du peuple et du président congolais à S.M le Roi pour l'assistance médicale apportée à son pays, afin d'aider les Congolais à se protéger et à combattre efficacement la pandémie du coronavirus. Fidèle à ses principes, "la RDC a toujours rejeté toute velléité de balkanisation des pays africains en général et du Royaume du Maroc en particulier", a-t-elle poursuivi, précisant qu’en 1984, la République démocratique du Congo s’est placée aux côtés du Maroc, lorsque le Royaume avait décidé de sortir de l'Organisation de l'unité africaine. "Notre pays n’hésita pas un seul instant à emboîter le pas au Maroc et à prendre ses distances vis-a-vis de l'organisation continentale, en suspendant sa participation à ses travaux pendant plus de deux ans", a-t-elle rappelé. Parallèlement à ce soutien à l'intégrité et à la souveraineté du Royaume du Maroc sur son Sahara, il sied de rappeler la solidarité indéfectible que le Maroc a toujours manifesté envers la RDC, chaque fois que son intégrité territoriale était aussi menacée, a-t-elle soutenu, citant à cet égard la participation des soldats marocains aux opérations de maintien de la paix des Nations unies au Congo en 1960 et l'intervention des troupes marocaines au Zaïre (ancienne appellation de la RDC) en 1977 et 1978, en vue d'aider les forces armées zaïroises à bouter hors du territoire national les rebelles qui avaient attaqué la province du Katanga (alors Shaba), ainsi que la participation du Maroc avec un contingent dans la Mission de l'Organisation des Nations unies en République démocratique du Congo (MONUSCO). Dans ce cadre, elle a tenu à remercier le peuple marocain, "dont les fils ont versé leur sang, aux côtés de leurs frères congolais, pour défendre l'intégrité territoriale de la RDC", soulignant que son pays apporte et apportera son soutien dans les efforts de paix engagés par les autorités marocaines dans le Sahara marocain. Marie Tumba Nzeza a, d'un autre côté, salué la récente décision des EtatsUnis d'Amérique de reconnaître la souveraineté du Royaume du Maroc sur son Sahara.

A cette occasion, le Consul général de la République démocratique du Congo, Nestor Bamialy Wawa, a été installé dans ses fonctions. La cérémonie d’inauguration à Dakhla du consulat général de la République démocratique du Congo, la 9ème représentation diplomatique ouverte dans cette ville en moins d'un an, s’est déroulée notamment en présence de l’ambassadeur directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), Mohamed Methqal, du wali de la région Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar, et du président de la région, El Khattat Yanja, ainsi que des élus de la région et d'autres personnalités civiles et militaires. Depuis le début de l'année, la ville de Dakhla a connu une forte dynamique diplomatique avec l’inauguration des consulats de Gambie, de Guinée, de la République de Djibouti, de la République du Liberia, du Burkina Faso, de la République de Guinée-Bissau et de la République de Guinée Equatoriale, en plus de la République d’Haïti, premier pays non-arabe et non-africain à ouvrir un consulat au Sahara marocain.


Libé
Dimanche 20 Décembre 2020

Lu 398 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS