Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouverture à Marrakech de la 10ème Conférence internationale des Géoparcs de l’UNESCO


Libé
Samedi 9 Septembre 2023

Ouverture à Marrakech de la 10ème Conférence internationale des Géoparcs de l’UNESCO
Les travaux de la 10ème Conférence internationale sur les Géoparcs mondiaux de l'UNESCO ont été ouverts, jeudi à Marrakech, avec la participation de responsables gouvernementaux, d'experts, de chercheurs, de scientifiques et de représentants de quelque 195 Géoparcs mondiaux.

Organisée, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, par le Réseau mondial des géoparcs de l’UNESCO (GGN), le Conseil régional de Béni Mellal-Khénifra et l’Association Géoparc M’Goun, cette grand-messe qui se poursuit jusqu’au 11 septembre, réunit les Géoparcs mondiaux ayant décroché le Label mondial "Géoparc UNESCO" répartis sur un total de 48 pays dont le Maroc, représenté par son Géoparc UNESCO du M’Goun.

Cette édition, dont les activités sont également organisées dans les villes d’Azilal et de Béni-Mellal, permet, selon les organisateurs, de faire découvrir aux participants, lors des sorties de terrain post-conférence, la beauté du Maroc et la diversité des paysages naturels, des sites géo-touristiques et sites archéologiques de grande valeur, ainsi que les traditions culinaires et musicales locales de la région de M’Goun.

La séance d’ouverture a été marquée par la présence de membres du gouvernement, de l'ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l'UNESCO, Samir Addahre, de représentants du GGN, de responsables de Géoparcs mondiaux de l'UNESCO, d'autorités locales et d’élus.

La cérémonie d’ouverture de cet évènement, qui se tient pour la première fois en terre arabe et africaine, a été aussi ponctuée par la présentation du film institutionnel du Géoparc M’Goun et d’une vidéo retraçant la vie des dinosaures au Géoparc de M’Goun.

Au menu de ce rendez-vous de grande envergure figurent des séances plénières, des ateliers thématiques et des visites de terrain sur le territoire du Géoparc M’Goun, en sus de réunions axées sur les structures de gouvernance au sein du GGN et des réunions du Bureau exécutif du GGN en sus du traitement des candidatures pour l'organisation de la prochaine édition des Géoparcs de l'UNESCO, formulées par quatre pays, à savoir le Brésil, le Chili, la Corée du Sud et l'Indonésie.

Selon les organisateurs, l’ordre du jour de cette manifestation comprend également des présentations scientifiques sur les modes de gestion durable des sites géologiques, l'éducation à l'environnement, le tourisme responsable et le développement économique local, les changements climatiques et leurs répercussions négatives et la lutte contre la désertification et les catastrophes naturelles.

Les Géoparcs mondiaux UNESCO sont des zones géographiques uniques et unifiées présentant des sites et des paysages d’une importance géologique mondiale et qui sont gérés selon un concept holistique de protection, d'éducation et de développement durable dans une approche qui combine conservation et développement durable tout en impliquant les communautés locales.

Selon le GGN, "un Géoparc mondial UNESCO utilise son patrimoine géologique, en relation avec tous les autres aspects du patrimoine naturel et culturel de la zone, pour améliorer la sensibilisation et la compréhension des questions clés auxquelles la société est confrontée, comme l'utilisation durable des ressources de notre planète, l'atténuation des effets du changement climatique et la réduction des risques liés aux catastrophes naturelles".

Au Maroc, le Géoparc M'Goun, partie intégrante de la région Béni Mellal-Khenifra, est considéré comme étant le premier Géoparc du monde arabe et africain à être reconnu par l'UNESCO en 2014. Cette reconnaissance a été renouvelée suite à la visite des experts de l'UNESCO en 2018 et 2022. Il a été honoré de la présidence du Réseau africain des géoparcs de l'UNESCO, et représente l'Afrique au sein du Bureau exécutif du Réseau mondial des géoparcs de l'UNESCO.

Le Géoparc du M'Goun est un territoire protégé qui comprend un certain nombre de géo-sites d'un intérêt exceptionnel, mais aussi des lieux de valeurs écologiques, archéologiques, historiques et culturelles.
 
 


Lu 390 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p