Ouverture à Béni Mellal de la 6ème édition du Festival Tasmit du cinéma


Libé
Jeudi 1 Décembre 2022

C'est parti pour la 6ème édition du Festival Tasmit du cinéma et de la critique. Une édition qui a démarré en grande pompe, mercredi soir, dans la prestigieuse salle de spectacle de la Maison de la culture de Béni Mellal et qui s’annonce haute en couleur au vu de la qualité de la programmation et des œuvres en compétition officielle.


Avec un programme riche et varié, cette édition promet d’emporter les mordus du grand écran dans un voyage au sommet et dans une magnifique et grandiose ascension à la mesure du Mont Tasmit qui culmine à plus de 2.000 mètres d’altitude non loin de la ville de Béni Mellal et au nom duquel ce festival a été baptisé.


Une dizaine de courts-métrages ont été choisis parmi les plus beaux succès du 7ème art marocain pour concourir en compétition officielle de cette édition, organisée jusqu’au 03 décembre prochain sous le thème "L’émigration dans le cinéma".


La cérémonie d'ouverture de cette édition s’est déroulée dans une salle comble en présence de plusieurs personnalités du monde de l’art et de la culture. Elle a été marquée par l’hommage rendu à l’actrice marocaine Khouloud Bettioui et au journaliste et ancien directeur de publication du quotidien Milafat Tadla, feu Mohamed El Hajjam.


Cette cérémonie a été agrémentée par une belle brochette de présentations musicales puisées dans le répertoire du folklore local et qui ont été exécutées avec brio par une troupe de la région avant de céder les planches à la projection du film “Les femmes du pavillon J” de Mohamed Nadif, marquant ainsi le lancement officiel de cette édition.


Dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, Amina Saibari, de l’association organisatrice de cet événement, a indiqué qu’un programme éclectique a été concocté pour cette édition en vue de toucher un large public de cinéphile, notant que cette édition verra l'organisation du concours de l’article critique ainsi que d’ateliers et de masters class dans les métiers du cinéma.


Pour sa part, Fatima Ezzahra Salih, enseignante à l’Université Sultan Moulay Slimane et présidente du jury du concours de l'article critique, s’est félicitée de l’évolution positive que connaît ce festival au fil des éditions et des efforts et de la persévérance des promoteurs de cet événement qui a pu s'affirmer sur la scène culturelle régionale et qui gagne en prestige et en popularité d'année en année.


Dix courts-métrages sont en lice lors de cette édition, à savoir “Doah” de Farzad Samsami, “Contraste” de Hatim Belmehdi, “Point d’interrogation” de Younes Reggab, “Jeans” de Mohamed Bouhari, “Gossip” de Dalal El Araqi, “Possibilité 3” d’Abdelilah El Omari, “La ficelle” d’Ali Charaf, “Parfum” de Houcine Chani, “Les Sentiers de la colère” de Lina Arious, et “Adour” de Nora Azeroual.


Le jury de la sélection officielle est présidé par le grand cinéaste Saad Chraïbi qui sera entouré de l’acteur et réalisateur Mohamed Choubi, de l’écrivaine et enseignante en sociologie, Latifa Baka, de l'artiste peintre Seddik Rachdi El Yacoubi et de l’enseignante à la Faculté des lettres et des sciences humaines (Beni Mellal) Amal Oussikoum.


Dans le cadre de cette édition, le prestigieux Complexe culturel “Les Grands arbres”, haut lieu de la culture, de la pensée et de la réflexion à Béni Mellal, va accueillir des séances de signature de nouvelles publications dont “Fragments de mémoire cinématographique” du réalisateur Saad Chraïbi, “Le rêve interdit” de l’artiste chorégraphe, metteur en scène et danseur étoile Lahcen Zinoun et “A l’ombre des obsessions” de la poétesse Aïcha Aït Beri.


Cette 6ème édition marque l’ouverture pour la première fois du Festival Tasmit du cinéma et de la critique sur l’univers carcéral avec l’organisation d’une matinée artistique à la prison locale de Béni Mellal au profit des détenus. Le festival ira également à la rencontre des cinéphiles de la ville de Tadla voisine le temps de quelques projections ciné et de rencontres-débats avec des artistes et des élèves des établissements scolaires. 



Lu 1378 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.