Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

NVX-COV 2373, un vaccin à la technologie sous-unitaire

A base de protéines, déclenchant une réponde immunitaire et sans virus Ça laisse rêveur !


Après  Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca, Sinopharm et Johnson & Johnson, un nouveau vaccin fait son entrée sur la scène des vaccins autorisés. Il s’agit du NVX-CoV2373 de Novavax, un vaccin qui utilise une technologie différente dite "sous-unitaire", à base de protéines qui déclenchent une réponse immunitaire, mais sans virus, indiquent plusieurs médias européens.
Selon le site sante.journaldesfemmes.fr/, le NVX-CoV2373 est le produit d’une entreprise de biotechnologie américaine. Le développement du sérum a notamment été réalisé avec l'appui financier de la CEPI (Coalition for Epidemic Prepardness Innovations) déjà impliquée dans l'élaboration des vaccins de Moderna et d’AstraZeneca.
Le vaccin de Novavax "se compose de la protéine Spike (S) du Sars-CoV-2, insérée dans une nanoparticule lipidique qui permet de reproduire sa présentation naturelle. A cela est ajouté un adjuvant, la Matrix-M – un dérivé de la saponine du bois de panama - qui permet de stimuler la réponse immunitaire", explique le Pr. Mathieu Molimard, chef du service de pharmacologie médicale au CHU de Bordeaux, contacté par le Journal des Femmes. La protéine S, protéine de pointe du virus Sars-CoV-2 qui accroche les cellules de l'organisme, utilisée par le vaccin Novavax, est produite dans des cellules d'insecte. Elle ne peut ni se dupliquer ni causer la Covid-19.
Cette technique est également utilisée par la firme française Sanofi pour son vaccin. Et elle n’est pas nouvelle, puisqu’elle est déjà utilisée dans le cadre des vaccins contre la coqueluche et l’hépatite B, précise le site actu.fr.
Novavax, qui s’administre en deux doses, est actuellement à l’étape des essais cliniques de phase 3. Menés auprès de 30.000 personnes aux Etats-Unis, leurs premières conclusions font état d’une protection de 90,4% contre le virus, a précise la même source. Et d’ajouter que la firme s’est également penchée sur les différents variants de Covid-19, baptisés Alpha, Beta, Epsilon et Gamma. Le vaccin de Novavax aurait ainsi une efficacité de 93% contre les variants cités. Néanmoins, aucune information n’est disponible sur le variant Delta.
Novavax a publié le 14 juin 2021 les résultats de son essai de phase 3 mené sur 29.960 participants de 119 sites aux Etats-Unis et au Mexique. Le sérum a montré une efficacité globale de 90% contre la Covid et une efficacité de 93% contre les variantes préoccupantes (VOC) et les variantes dites VOI. 91% d'efficacité au niveau des populations à haut risque de formes graves de Covid et une efficacité à 100% contre les formes modérées à graves de Covid. L’ensemble des hospitalisations/décès liés à la Covid-19 sont survenus dans le groupe placebo, a indiqué le site sante.journaldesfemmes.fr.
Concernant les conditions de stockage et du transport de ce vaccin, le site actu.fr a expliqué que, contrairement aux vaccins à ARN messager que sont Pfizer-BioNTech et Moderna, les conditions de transport et de conservation de Novavax sont plus simples. Pas besoin de températures extrêmement froides : le vaccin se conserve entre 2 et 8 degrés.
Pour rappel, les vaccins de Pfizer et Moderna sont dépendants de congélateurs à très basses températures car ils doivent être maintenus à des températures pouvant atteindre -80 degrés.
Novavax pourrait être disponible d’ici la fin de l’année, selon un communiqué de la firme américaine. En effet, aucune date précise n’est communiquée quant à la mise sur le marché du vaccin Novavax, mais cela devrait se produire d’ici la fin du troisième ou au début du quatrième trimestre de l’année 2021, a révélé le site ouest-france.fr/. La signature d’un contrat européen est une première étape avant l’approbation de l’Agence européenne des médicaments (EMA). «Novavax reste sur la bonne voie pour atteindre une capacité de fabrication de 100 millions de doses par mois d’ici la fin du troisième trimestre et de 150 millions de doses par mois d’ici la fin du quatrième trimestre 2021», indique le communiqué de la Biotech, publié le 14 juin.
Dans le cadre du contrat avec Novavax, les Etats membres de l’UE pourront acheter jusqu’à 100 millions de doses du vaccin développé par cette firme, avec une option pour 100 millions de doses supplémentaires au cours des années 2021, 2022 et 2023.
Le laboratoire américain était déjà engagé officiellement avec les Etats-Unis (100 millions de doses), le Royaume-Uni (60 millions de doses) et d’autres pays comme le Canada, l’Australie, et la Corée du Sud.
 

Hassan Bentaleb
Vendredi 6 Août 2021

Lu 980 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS