Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Moscou prêt à un gel russo-américain du nombre de têtes nucléaires




La Russie s'est dite prête mardi à un "gel" conjoint avec les Etats-Unis du nombre de leurs têtes nucléaires pour prolonger d'un an le traité de désarmement New Start, un accord quirisque d'expirerfaute de compromis. "La Russie propose de prolonger (le traité) pour un an et est prête conjointement avec les Etats-Unis (...) à « geler » sur cette période le nombre de têtes nucléaires que chacun possède", a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. Ce gel ne doit s'accompagner "d'aucune autre exigence supplémentaire de la part des Etats-Unis" et permettrait de "gagner du temps" afin de poursuivre les consultations bilatérales sur le futur du contrôle des armements nucléaires, ajoute la diplomatie russe. La prolongation d'un an du traitéNewStart avec "gel" des arsenaux nucléaires était l'une des propositions formulées par Washington, et qui avait été dans un premier tempsrejetée comme "inacceptable" par Moscou. Vendredi dernier, le président russe Vladimir Poutine avait proposé de prolonger l'accord actuel pendant au moins un an mais "sans condition", une offre qui avait été balayée par les Etats-Unis. Ce revirement de Moscou pourrait changer la donne alors que les négociationssurle renouvellement de cet important traité de désarmement nucléaire sont dans l'impasse depuis de nombreux mois, le texte actuel expirant début 2021. Le traitéNewStart, conclu en 2010,maintient les arsenaux des deux pays bien en deçà de leur niveau de la Guerre froide, limitant à 700 le nombre de lanceurs nucléaires stratégiques déployés et à 1.550 le nombre de têtes nucléaires. Une disparition de ce dernier grand accord bilatéral régissant une partie des arsenaux des deux adversaires géopolitiques, négocié à l'époque des présidentsBarakObama etDmitri Medvedev, laisse craindre la résurgence d'une course aux armements.

Libé
Mardi 20 Octobre 2020

Lu 99 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Novembre 2020 - 17:05 L'Inde produira une partie du vaccin russe