Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mondial-2022: Les joueurs auront accès à leurs données de performances


Libé
Lundi 26 Septembre 2022

Les participants à la Coupe du monde de football au Qatar auront accès à leurs données individuelles juste après les matches, une nouvelle étape dans l'usage de la technologie à très haut niveau, a annoncé vendredi la FIFA. L'annonce suit de quelques jours la publication par le syndicat des joueurs Fifpro d'une Charte des droits liés aux données, un sujet délicat tant l'analyse de paramètres toujours plus fins est devenue omniprésente dans le football professionnel. Concrètement, explique la FIFA, les joueurs pourront télécharger dès leur arrivée au Qatar une application dédiée, sur laquelle seront compilées "données footballistiques avancées, données de performance physique et données d'intelligence footballistique". Parallèlement à l'analyse menée au sein de chaque sélection, ils auront accès à des données détaillées sur l'intensité de leur pressing et de leurs courses, sur leurs appels de balle et les zones de réception, ou encore sur leur capacité à casser les lignes par une passe. Ces données mêlent observations brutes via "plusieurs caméras placées tout autour du terrain", synthétisées sur "des cartes thermiques positionnelles", et travail des "analystes performances de la FIFA", développe l'organisation. Elles seront ensuite "synchronisées avec les séquences de match pour permettre aux joueurs de revoir - sous différents angles - les moments clés de leur prestation", ajoute la FIFA. L'instance mondiale avait testé son nouveau système d'analyse en temps réel à l'occasion de la Coupe arabe 2021, et entend plus largement "maximiser le potentiel de la technologie" dans le football, selon son directeur Innovations technologiques, Johannes Holzmüller. La même logique figure derrière l'introduction lors du Mondial qatari (20 novembre-18 décembre) de la "technologie semi-automatisée du hors-jeu" (SAOT), censée accélérer et fiabiliser les décisions arbitrales, quatre ans après le déploiement de l'assistance-vidéo à l'arbitrage lors du Mondial-2018. "Les joueurs nous ont clairement fait comprendre qu'ils souhaitaient avoir un meilleur accès à leurs données et tirer plus d'avantages de cette collecte", indique de son côté Simon Colosimo, secrétaire général adjoint de la Fifpro, cité dans le communiqué. Les participants au Mondial pourront "sauvegarder ou partager" photos et statistiques de match "sur les réseaux sociaux, et ce directement depuis l'application", précise la FIFA.


Lu 1264 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 5 Février 2023 - 17:05 Elimination au goût amer pour le WAC

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS