Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Benabdelkader met en exergue le référentiel constitutionnel du Maroc à Ottawa




Le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader, a mis en avant vendredi à Ottawa le référentiel constitutionnel solide qui conforte la place et l'expérience marocaine en matière de gouvernement ouvert.
"Notre intégration dans l'espace unique du Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO) trouve son fondement dans un référentiel constitutionnel de transparence, de reddition de comptes, de bonne gouvernance, de renforcement de citoyenneté, mais aussi d'expérience pratique", a-t-il déclaré à la MAP en marge de sa participation au Sommet mondial du PGO.
"L'adhésion du Maroc à ce partenariat n'a été que le couronnement d'un long processus marqué par des moments forts, en particulier la Constitution de 2011", a souligné le ministre qui tire un bilan positif de la participation marocaine au Sommet d'Ottawa.
Mohamed Benabdelkader a, dans ce contexte, mis en évidence les atouts du modèle d'ouverture marocain ainsi que l'engagement du Royaume à faire bénéficier les autres pays africains.
"C'est vrai qu'il y a une ouverture à l'international, mais nous avons développé notre propre modèle d'ouverture", a-t-il fait observer, soulignant la disposition du Royaume à partager son expertise avec les autres pays d'Afrique désireux d'adhérer à ce processus et à les accompagner dans l'élaboration de plans d'action nationale en matière de gouvernement ouvert.
En outre, l'accent a été particulièrement mis sur la singularité de l’expérience marocaine au cours des discussions et des interventions de plusieurs ministres et chefs de délégations africains.
Le partage d'expériences et le renforcement des capacités ont été, d'autre part, au centre des entretiens du ministre avec Sanjay Pradhan, président-directeur général du PGO, en marge des travaux du sommet.
Les deux parties ont convenu, lors de cette entrevue, de mettre en place une plate-forme marocaine pour aller vers d'autres pays africains. "Autant dire que c'est à partir de l'expérience marocaine que le PGO souhaite accompagner un certain nombre de pays", a noté le ministre délégué.
Il s'est également entretenu avec le ministre sénégalais des droits de l’Homme et de la Gouvernance, Abderrahmane Sow, qui a exprimé le souhait de tirer profit de l’expérience marocaine pour entamer le processus d'adhésion au Partenariat pour un gouvernement ouvert.
"Nous avons convenu de tenir prochainement des rencontres à Rabat en vue de formaliser cette collaboration, à travers la signature d'une convention de partenariat permettant de mieux assister nos frères africains", a dit Mohamed Benabdelkader.
Organisé du 29 au 31 mai, le Sommet mondial du PGO accueille plus de 2.000 participants représentant une centaine de pays, venus échanger les idées et trouver des solutions pour favoriser l'émergence de gouvernements plus ouverts et plus transparents en cette période de boulversements technologiques.

Libé
Lundi 3 Juin 2019

Lu 965 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com