Libération

Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Benabdelkader inaugure le Centre du juge résident à Dar Ouled Zidouh





Le Centre du juge résident à Dar Ouled Zidouh dans la province de Fqih Ben Salah a été inauguré, jeudi, par le ministre de la Justice, Mohamed Benabdelkader, en présence notamment de plusieurs personnalités de la justice et des autorités locales.

Erigé sur une superficie de 3.478 m2, dont 1.860 m2 couverts, ce nouveau centre a été réalisé dans le cadre du programme national de construction et de rénovation de nouveaux tribunaux pour un coût d'environ 9,9 millions de DH, dans le but d'améliorer l'accès aux prestations de la justice dans cette commune et les régions avoisinantes et afin de mieux rapprocher les services judiciaires des justiciables. La création de cette nouvelle structure intervient, également, dans le cadre de la consécration de la vision du ministère de tutelle en vue de permettre aux différentes composantes de la justice de travailler dans des conditions optimales, qui tendent aussi à renforcer les prestations de la justice dans les petites communes comme celle de Dar Ouled Zidouh. Ce nouveau Centre comprend notamment deux salles d'audience, 18 bureaux, une salle de réunions, une salle informatique, deux salles d'archives, une mosquée et un restaurant, en plus de deux bureaux des deux responsables du centre.

Le ministre et la délégation l’accompagnant ont, par la suite, visité le tribunal de première instance de Souk Sebt où Mohamed Benabdelkader s’est informé des conditions d’accueil des justiciables et des usagers ainsi que du respect des mesures de prévention contre la Covid-19 dans cette structure, qui faisait auparavant office de Centre du juge résident, avant d’être transformée l’année écoulée en tribunal de première instance. Dans une déclaration à la presse, Mohamed Benabdelkader a souligné que l’inauguration du centre du juge résident de Dar Ouled Zidouh et la visite du tribunal de première instance de Souk Sebt s’inscrivent dans le cadre d’une série de visites effectuées à un ensemble de structures dans l’ensemble des cercles judiciaires du Royaume, relevant que cette opération a pour objectif de s’informer des conditions de travail des magistrats, des greffiers et de tous les fonctionnaires de ces juridictions. Il a fait savoir que la visite de l’ensemble des bureaux et dépendances du tribunal de première instance de Souk Sebt a été une occasion pour s’arrêter sur la très bonne organisation et l’engagement des responsables judiciaires de cette juridiction, mais aussi de l’ensemble de ses composantes qui ne ménagent aucun effort malgré les conditions difficiles et pas toujours aussi adaptées au travail des magistrats et des composantes du système de la justice.

Il a, dans ce sens, annoncé que plusieurs nouvelles structures judiciaires sont en cours d’étude ou de construction avec des installations qui répondent aux conditions de travail des juges, ajoutant que le nouveau tribunal de première instance de Souk Sebt est en phase d’étude pour asseoir de meilleures conditions de travail pour les juges et fonctionnaires judiciaires de cette structure. Et le ministre de souligner que ce nouveau centre sera aussi doté de plusieurs équipements et installations modernes, de nature à réunir les conditions de travail appropriées pour les juges et l'ensemble des fonctionnaires. Ont pris part à la cérémonie d’inauguration du nouveau siège du juge résident de Dar Ouled Zidouh, le gouverneur de la province de Fqih Ben Salah, Mohamed Karnachi, le président du conseil communal, le substitut du procureur du Roi près le tribunal de première instance de Souk Sebt et plusieurs autorités et responsables judiciaires.

Libé
Vendredi 4 Décembre 2020

Lu 321 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.