Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Benabdelkader : La réforme de la haute fonction publique constitue le prélude à une restructuration globale

Intervention du ministre délégué lors du Forum national organisé à Skhirat




Mohamed Benabdelkader : La réforme de la haute fonction publique constitue le prélude à une restructuration globale
 Le gouvernement s’attelle à la réforme de la haute fonction publique qui constitue un prélude à la restructuration globale du système de la fonction publique sur la base de la compétence et du mérite et ce, en parfaite harmonie avec les dispositions constitutionnelles relatives à la bonne gouvernance et en application du principe de reddition des comptes, a affirmé, mardi à Skhirat, le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader.
Intervenant lors des travaux du Forum national de la haute fonction publique, organisé sous le Haut patronage de S.M le Roi Mohammed VI, il a souligné que ce chantier revêt une importance majeure eu égard à son lien avec les hauts responsables qui jouent des rôles pionniers dans la planification, l'exécution et l'évaluation des politiques publiques, contribuant ainsi à la réussite des missions du service public à la faveur d'une supervision efficace et un suivi minutieux.
Le ministre délégué a souligné qu'en exécution des hautes orientations Royales et en application des dispositions de la Constitution, son département a élaboré un plan intégré relatif à la réforme de l'administration et à la restructuration du système de la fonction publique, notant que ce plan est basé sur trois principes majeurs, en l'occurrence l'amélioration de la qualité des services publics, le renforcement des compétences des ressources humaines et la préservation des services publics au service de l'intérêt général.
Ce plan d'action, a-t-il poursuivi, focalise sur un ensemble de mesures à même de renforcer les structures organisationnelles, d'améliorer les modes de gestion publique et ce, à travers l'usage optimal des technologies et en s’imprégnant des principes déontologiques inhérents aux services publics.
En outre, ce plan se base sur une batterie de mesures de nature à renforcer le cadre réglementaire et législatif et à promouvoir l'innovation et l'évaluation régulière, a ajouté le ministre délégué.
L'amélioration du rendement de l'élite administrative dirigeante requiert la consécration d'un nouveau mode de gestion basé essentiellement sur le développement des compétences et la conquête de profils innovants, a expliqué Mohamed Benabdelkader, assurant que la haute fonction publique peut s'ouvrir sur les nouveaux procédés adoptés par le secteur privé et s'inspirer des expériences réussies en la matière.
A cet égard, le ministère a publié un guide en matière de gestion des ressources humaines dans les administrations publiques, permettant aux hauts fonctionnaires publics de s'enquérir des meilleures pratiques de management, le but étant une meilleure application des mécanismes modernes relatifs au  recrutement et à la mobilité administrative, à la formation continue et l'évaluation basée sur les objectifs. Le renforcement de la dimension professionnelle et l'amélioration de la performance générale de la haute fonction publique nécessitent une mise à niveau des ressources humaines et un développement des compétences selon une approche intégrée visant à réaliser une complémentarité optimale entre les différents acteurs aussi bien dans l'élaboration des politiques publiques que dans la prestation des services publics, a-t-il affirmé.
La séance inaugurale de ce forum a été marquée par le message Royal adressé aux participants, dans lequel S.M le Roi a affirmé que la réforme globale et intégrée de l'administration publique marocaine s’impose sans délai, appelant à ce que la notion de service public soit inscrite au cœur du nouveau modèle de développement.
Le Souverain a souligné que l’administration marocaine, qu’elle soit centrale ou locale, aborde un tournant majeur, qui exige que ses responsables s’impliquent avec vigueur dans la dynamique de changement économique et social que connaît le Royaume.
Ce forum, organisé à l'initiative du ministère de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique avec la participation de plusieurs ministres et de hauts responsables, dont des secrétaires et inspecteurs généraux, directeurs et experts dans le domaine de la fonction publique, a visé à approfondir le débat sur les rôles des fonctionnaires et hauts responsables des administrations publiques, qu’il s’agisse de conceptualiser, développer et mettre en œuvre les politiques publiques, ou de soutenir les réformes et conduire les changements au sein du service public.
Ces assises ont également pour objectifs d'approfondir le débat sur le système de la haute fonction publique avec ses différentes composantes et de mener la réflexion sur les divers scénarios de réformes susceptibles d’être adoptés.

Jeudi 1 Mars 2018

Lu 1240 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés