Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Benabdelkader : La réforme de l’administration constitue l’une des priorités nationales

Signature à Marrakech d’une convention de coopération dans le domaine de l’amélioration de la qualité des services administratifs dans la région de Marrakech-Safi




Une convention de coopération dans le domaine de l’amélioration de la qualité des services administratifs et du renforcement des capacités des ressources humaines a été signée mardi, à Marrakech, entre le ministère de la Réforme de l’administration et de la Fonction publique et le Conseil régional de Marrakech-Safi.
Cette convention, signée par le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader, et le président du Conseil régional de Marrakech-Safi, Ahmed Akhchichine, vise à développer des relations de coopération entre les deux parties dans les domaines de la gestion moderne des ressources humaines, du soutien de l’administration électronique, du développement des systèmes informatiques, de la facilitation des procédures administratives et de l’amélioration de la qualité des prestations et de l’accueil.
En vertu de cette convention, le Conseil régional de Marrakech-Safi s’engage, à fournir les ressources humaines et techniques nécessaires à l’application du programme d’action adopté et mobiliser les données de référence du conseil de la région nécessaires au développement des systèmes et l’organisation de sessions de formation au profit des ressources humaines concernées par le plan d’action.
Le ministère de la Réforme de l’administration et de la Fonction publique s’engage de son côté, à mettre à la disposition du conseil de la région des systèmes, des programmes et les expériences développées, visant à améliorer les services publics, ainsi que les experts du ministère pour la formation des fonctionnaires de la région dans les domaines relatifs à l’administration, la gestion des ressources humaines, l’accompagnement du conseil de la région pour le développement des systèmes liés à la facilitation des procédures administratives et l’amélioration des services administratifs.
S’exprimant à cette occasion, Mohamed Benabdelkader a indiqué que cette convention vise à mettre les expertises du ministère à la disposition de la région Marrakech-Safi notamment en ce qui concerne le renforcement des capacités des ressources humaines, ajoutant que la signature de cette convention représente un moment fort dans le processus de réforme de l’administration au Maroc, qui constitue un chantier que S.M le Roi Mohammed VI place au rang des priorités nationales.
Il a, en outre, noté que le service public, qui a été consacré par la Constitution, est devenu structurant et encadrant pour tout enjeu relatif à la réforme, faisant observer dans ce contexte que la réussite de tout modèle de développement est tributaire de l’instauration d’un organe administratif développé et efficace.
Mohamed Benabdelkader a souligné que la réforme de l’administration marocaine est basée sur des approches axées sur quatre transformations intégrées, à savoir la transformation organisationnelle, de gestion, numérique et morale.
De son côté, Ahmed Akhchichine a indiqué que cette convention vise à améliorer la qualité des services publics et satisfaire les usagers et la gestion optimale des ressources humaines, expliquant que le Conseil de la région aspire, à travers la mise en œuvre de cette convention, à gagner le défi des services interministériels en tant qu’enjeu central et essentiel compte tenu des opportunités de cette orientation dans la gestion, la coordination et la concertation intersectorielles.
Il s’agit aussi de gagner l’enjeu de la convergence eu égard à son rôle dans le ciblage et son efficacité dans la réalisation des objectifs de développement escomptés ainsi que l’enjeu de la bonne évaluation des politiques publiques pour comprendre les dysfonctionnements et les lacunes.
Ahmed Akhchichine a, dans ce cadre, souligné que la promotion de la performance des élites administratives exige la consécration d’un nouveau modèle de gestion basé sur la promotion des compétences, l’encouragement des talents administratifs, et l’ouverture sur les méthodes innovantes dans la gestion des entreprises.

Jeudi 2 Mai 2019

Lu 875 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com