Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Arrouchi: Le Maroc pour l’ approche multidimensionnelle en vue d'accompagner le Soudan du Sud


Libé
Vendredi 2 Décembre 2022

Mohamed Arrouchi: Le Maroc pour l’ approche multidimensionnelle en vue d'accompagner le Soudan du Sud
L’ approche multidimensionnelle (Nexus: paix, sécurité et développement) est la voie à emprunter pour accompagner le Soudan du Sud, a affirmé, mercredi à Addis-Abeba, l’ambassadeur représentant permanent du Royaume auprès de l’Union africaine (UA) et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi.

M. Arrouchi qui intervenait lors d’une réunion par visioconférence du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA sur la situation politique et sécuritaire au Soudan du Sud, a réitéré le soutien du Royaume au gouvernement et au peuple du Soudan du Sud dans leurs aspirations et leur engagement à rétablir la paix, la stabilité et le développement dans leur pays.

Le diplomate marocain a souligné l’impératif pour les parties signataires de «l’Accord de paix revitalisé de 2018» de travailler ensemble à la mise en œuvre complète des principaux critères restants, en vue d’aboutir à un processus constitutionnel et électoral d’ici décembre 2024 et à une gouvernance démocratique en février 2025, mettant l’accent sur la nécessité de prendre des mesures urgentes afin de créer les conditions propices au retour des civils déplacés et à l’acheminement de l’aide humanitaire aux populations affectées.

M. Arrouchi qui conduit la délégation marocaine à cette réunion a souligné également l’importance d’élaborer dans le cadre de l’approche multidimensionnelle (Nexus-Project) des programmes de consolidation de la paix, de développement et de reconstruction post-conflit pour parvenir à une paix et une stabilité durables au Soudan du Sud, et la nécessité de favoriser le dialogue intercommunautaire afin de rétablir la confiance et de promouvoir la réconciliation entre les communautés.

La délégation marocaine a salué dans ce contexte les efforts déployés par l’UA en collaboration avec l’IGAD pour soutenir la mise en œuvre de l’Accord de paix revitalisé de 2018, et les Nations unies à travers sa mission au Soudan du Sud, pour leurs engagements inlassables à poursuivre les efforts visant à restaurer la paix et la stabilité dans ce pays frère, ainsi que les autres partenaires bilatéraux et multilatéraux, pour leur soutien continu aux efforts conduits par l'UA.

La délégation marocaine a lancé un appel à toutes les parties prenantes régionales et internationales à renforcer davantage leur coordination et harmoniser leurs efforts pour la promotion de la paix, de la sécurité et du développement dans ce pays frère. «Nous tenons également à saluer l’Accord conclu sur la feuille de route, qui prolonge de 24 mois la période de transition actuelle, en appelant les parties signataires à la mise en œuvre complète des principales tâches en suspens afin de garantir la création d’une atmosphère propice à la tenue d’élections libres, équitables et crédibles, ainsi qu’une fin pacifique et démocratique d’ici février 2025», a relevé M. Arrouchi.

Par ailleurs, la délégation marocaine a souligné qu’en dépit de ces avancées importantes qui ont été enregistrées sur le plan politique, le Soudan du Sud fait face à une situation sécuritaire et humanitaire graves, qui continue de faire des victimes et de déplacer les populations civiles, et ce en raison des changements climatiques, des inondations et aussi des conflits intercommunautaires qui persistent dans diverses régions du pays.

A cet égard, le Maroc exprime sa profonde préoccupation face à la situation qui prévaut sur le terrain, qui constitue une grave menace à la paix et à la sécurité dans le pays et dans la région toute entière, et souligne la nécessité d’explorer les meilleurs moyens et voies permettant au pays de dépasser cette crise humanitaire à court et à long termes, par la mise en place de mesures urgentes et coordonnées permettant d’apporter l’aide humanitaire nécessaire aux populations affectées, ainsi que par l’élaboration des stratégies de développement durable permettant au pays de développer les capacités à répondre à ses besoins, a réaffirmé M. Arrouchi.

En outre, pour faire face aux conflits intercommunautaires, le Maroc reste convaincu que seule une solution politique basée sur le respect de la diversité pourra apporter la paix et stabilité durable au pays et un processus de dialogue national inclusif, authentique et transparent est à même de relever les nombreux défis auxquels le pays est confronté, a réitéré le diplomate marocain.


Lu 410 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p