Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ministre et avocats reprennent langue

Abdellatif Ouahbi aura-t-il mis de l’ eau dans son… lait ?


H.T
Vendredi 2 Décembre 2022

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et le président de l’Association des barreaux du Maroc (ABAM) Abdelouahed El Ansari, ont convenu jeudi dernier de reprendre le dialogue sur divers projets de loi relatifs à la profession d'avocat, et ce dans le but de surmonter la crise qui secoue cette profession au Maroc.

Dans un communiqué de presse conjoint, les deux parties se sont également mises d’accord sur la constitution d’une commission thématique chargée d’examiner la loi régissant la profession d’avocat, tout en exprimant leur engagement à respecter l’approche participative et à maintenir les canaux de communication entre le ministère de tutelle et l’ABAM pour éviter tout dérapage à l'avenir.

 «Le communiqué conjoint publié hier n’est pas signé par les deux parties, car il ne porte ni le sceau du ministère de tutelle ni celui de l’ABAM. Nous allons attendre un communiqué officiel pour donner notre point de vue sur sa teneur»,  a assuré un avocat au barreau de Casablanca dans une déclaration à Libé, tout en rappelant que le barreau de Casablanca s’était retiré de l’ABAM.

L’accord signé entre le ministère de tutelle et l’ABAM intervient après des mois de protestations des robes noires contre le projet de loi sur la profession d’avocat.

Les avocats contestent l’élaboration de ce projet de façon unilatérale par le ministère de tutelle et exige le retrait de ce projet de loi qui modifie les conditions d'accès à la profession et établit une distinction entre les avocats stagiaires, les avocats titulaires et ceux  de l'administration.

Il y a lieu de souligner que les avocats ittihadis ont également contesté ce projet de loi encadrant la profession des robes noires et l’approche unilatérale adoptée par le ministère de la Justice dans sa préparation. « La méthodologie choisie par le ministère de tutelle n’a pas été la bonne ni la plus responsable. Nous avons constaté qu’il y a de la spéculation politique et l’absence du principe d’autocritique sans parler du manque de vision de réforme.

En effet, nous avons attendu l’ouverture d’un dialogue avec l’ensemble du corps de métier. Mais le ministère a jugé cela inutile», avait indiqué le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, dans son discours inaugural lors du Forum des avocats ittihadis, tenu en octobre dernier à Rabat.

Les avocats se sont également opposés aux mesures fiscales incohérentes infligées à leur profession par le gouvernement dans le cadre du projet de loi de Finances 2023.
Et pour désamorcer la crise et faire baisser la tension, une réunion a été tenue le 15 novembre dernier entre le chef du gouvernement, le ministre de la Justice, le ministre délégué chargé du Budget et les représentants des avocats, afin de débattre des nouvelles dispositions fiscales du PLF 2023. Au terme de cette réunion, les parties ont conclu un accord en vertu duquel  il a été décidé de réduire les avances sur l’impôt sur le revenu (IR) à verser par les avocats, sur chaque dossier déposé au tribunal, de 300 DH prévus dans le PLF 2023 à 100 DH.

H.T


Lu 1764 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p