Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Michel Platini joue les prolongations




Michel Platini joue les prolongations
Après la justice interne de la Fifa, le Tribunal arbitral du sport et le Tribunal fédéral suisse, c’est maintenant au tour de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) de se prononcer sur la suspension de l’ancien patron de l’UEFA.
L’ancien maître à jouer des Bleus, aujourd’hui âgé de 64 ans, avait été suspendu fin 2015 de toute activité liée au football pour un paiement controversé de 2 millions de francs suisses (1,8 million d’euros), reçu du président de la Fifa, Sepp Blatter, lui aussi suspendu.
Michel Platini avait reçu en 2011 cette somme pour des activités de conseiller exercées de 1998 à 2002. Problème, il n’y a jamais eu de contrat écrit et ce versement tardif n’avait fait l’objet que d’un accord oral avec Sepp Blatter.
Sa suspension a pris fin le 7 octobre dernier mais le triple Ballon d’or n’a jamais digéré sa mise au ban et veut être réhabilité. L’affaire avait brusquement interrompu l’ascension de l’ancien sélectionneur des Bleus fin 2015, alors qu’il rêvait de prendre la présidence de la Fifa quelques mois plus tard.
Déjà à la tête de l’instance européenne (UEFA), il avait été condamné dans un premier temps à une suspension de 8 ans de toute activité liée au football par la justice interne de la Fifa.
Cette suspension, qui l’a empêché de briguer la succession de Blatter à la Fédération internationale, a ensuite été réduite à 6 ans en appel, puis à 4 ans par le Tribunal arbitral du sport (TAS), la plus haute juridiction sportive, basée à Lausanne. L’ancien capitaine des Bleus avait encore contesté cette décision devant le Tribunal fédéral suisse. Mais celui-ci avait confirmé en juillet 2017 sa suspension pour quatre ans.

Samedi 7 Mars 2020

Lu 29 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif