Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Maha Tahiri, une Marocaine à la pointe de la science de la nutrition aux Etats-Unis





AMinneapolis, en plein Midwest américain, la Marocaine Maha Tahiri s’est forgé une place de choix dans l’une des plus grosses industries mondiales, l’agroalimentaire. Cette originaire de Meknès a franchi, au cours des vingt dernières années, tous les échelons de l’industrie alimentaire et des sciences de la nutrition, occupant des postes de haute responsabilité dans plusieurs multinationales de renom en Europe et aux Etats-Unis, allant de Mars à General Mills, en passant par Danone et Coca-Cola. Après avoir obtenu son baccalauréat au Maroc, Maha, à l’instar de nombre de ses compatriotes, s’est installée en France au milieu des années 90, et s’est inscrite à l’Université d’Auvergne, où elle a choisi des études dans un domaine encore peu exploré, celui de la nutrition. “La raison pour laquelle j’ai choisi la nutrition est que c’était une discipline dans laquelle je pouvais avoir un impact sur la vie des gens. (…) J’ai été chanceuse dans le sens que je me suis retrouvée dans la première ville en France où ils ont lancé un curriculum dédié à la nutrition”, raconte Mme Tahiri dans un entretien à la MAP. Sa licence en poche, elle enchaîne avec un master dans la même université française, ponctué d’un premier passage aux Etats-Unis, à Oklahoma, dans le cadre d’un programme d’échange universitaire. Après avoir obtenu un doctorat à l’Institut national de recherche agronomique (INRA) en France, cette passionnée des sciences et de la nature a décidé de mettre ses connaissances théoriques en pratique. “Je voulais travailler dans l’industrie pour avoir un impact sur la vie des gens sur une grande échelle. Et avec l’industrie, on s’invite réellement à la table de chaque ménage”, a expliqué celle qui a fondé en 2019 le cabinet de conseil Nutrition Sustainability Strategies, qui soutient des start-up et des entreprises dans de nombreux pays pour améliorer le système alimentaire mondial. En 2012, après des passages probants chez Danone et Coca-Cola en Europe, Maha Tahiri rejoint l’un des mastodontes de l’agro-alimentaire mondiale, General Mills. Au cours des plus de six années qu’elle a passées à General Mills comme vice-présidente, directrice de la santé et du bien-être, elle a contribué à réduire la teneur en sucre, en matières grasses et en sel de “80% des produits vendus aux Etats-Unis”. “C’est une grande fierté de savoir qu’avec mes équipes, on a pu contribuer à impacter la santé des consommateurs en rendant les produits plus nutritionnels et plus sains. C’est ce que je voulais faire depuis le début”, s’est-elle félicitée. Suite à ce fructueux passage dans le cœur de l’industrie agro-alimentaire, Maha Tahiri, qui n’a jamais cessé d’être consciente des enjeux de son époque, dont la cause environnementale, a décidé de lancer en 2019 son propre cabinet de conseil. “J’ai voulu ajouter la planète à l’équation. Je travaille désormais à l’intersection entre la nutrition et l’environnement”, a fait savoir la PDG de Nutrition Sustainability Strategies. “Je collabore principalement avec des petites entreprises qui travaillent sur des nouvelles technologies pour créer des produits alimentaires et des services avec l’idée de transformer notre système alimentaire, de la façon dont on cultive, à la façon dont on transforme et distribue les aliments pour les rendre plus durables pour la planète et les humains”, a-t-elle souligné. Récemment, elle a rejoint le conseil consultatif d’Emerald Technology Ventures, une société de capital-risque basée en Suisse. Parlant de Maha Tahiri, le directeur financier d’Emerald Technology Ventures, souligne, dans un communiqué, qu’elle “apporte une compréhension approfondie des stratégies d’innovation et de durabilité grâce à sa longue carrière chez les principaux acteurs de l’industrie. Grâce à sa formation en recherche et en affaires, combinée à son travail auprès des entreprises et des start-up, elle sera d’une grande utilité pour Emerald et ses clients”. Outre son expertise dans la nutrition et les systèmes alimentaires, Maha Tahiri est une femme engagée dans sa communauté, s’impliquant personnellement dans certaines questions liées à l’immigration. Elle siège, notamment, au conseil d’administration d’Immigration Law Center of Minnesota, une ONG dont la mission est d’offrir de meilleures opportunités pour les immigrés et les réfugiés à travers une représentation juridique appropriée aux personnes à faible revenu. Evoquant son pays natal, cette experte de renom a confié son ambition de travailler avec des entrepreneurs marocains qui partagent la même ambition de transformer les systèmes alimentaires ou qui développent des produits nutritionnels au Maroc. Le Royaume constitue, selon elle, un marché qui pourrait connaître une “croissance significative” au cours des prochaines années. Interrogée sur ce qui stimule sa motivation pour réussir, Maha Tahiri explique qu’elle la doit en grande partie à la “force” qu’elle tire de sa féminité. “Je n’ai jamais vécu ma condition de femme comme un handicap, mais plutôt comme un atout qui me donne une rage de vaincre”, souligne cette jeune femme aussi ambitieuse que déterminée.

Libé
Jeudi 4 Mars 2021

Lu 203 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.