Libération

Facebook
Rss
Twitter





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lors de la séance parlementaire consacrée à la politique générale

Saad Dine El Otmani : Plus de 300 mesures pour faire face aux répercussions du coronavirus




Lors de la séance parlementaire consacrée à la politique générale
Le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a affirmé, lundi à Rabat, que le bilan actuel de la situation sanitaire liée au Covid-19 confirme la pertinence des mesures proactives engagées par le Maroc pour endiguer cette pandémie.
Répondant à une question centrale sur "les répercussions sanitaires, économiques et sociales du Covid-19 et les mesures prises pour faire face à cette pandémie", lors d'une séance de la Chambre des représentants consacrée à la politique générale, il a assuré que le développement des cas demeure "modéré" jusqu’à présent et ce, grâce aux efforts consentis par tous les intervenants.
Le Maroc a connu, dernièrement, une transition épidémiologique du virus, avec une augmentation des cas locaux (82%) aux dépens des cas importés, a-t-il relevé, ajoutant que plusieurs foyers à caractère familial ont été découverts, suite notamment à des rassemblements n’ayant pas respecté les mesures préventives.
Après avoir rappelé que le gouvernement a adopté depuis le début de la pandémie et conformément aux Hautes orientations Royales, une approche participative basée sur une mobilisation nationale, pour garantir un engagement national et affronter cette crise sanitaire, le chef du gouvernement a réitéré l'engagement de l'Exécutif à agir dans la transparence et la franchise, notamment au niveau de la communication des données, les mesures et les décisions prises, ainsi que sur l'évolution de la situation épidémiologique nationale.
Il a également souligné que le Maroc a pris plus de 300 mesures dans les domaines économiques, sociaux et sanitaires afin de faire face aux répercussions de la propagation du coronavirus et que celles-ci « lui ont permis d'éviter le pire", puisqu'il a été parmi les premiers pays à prendre une série de dispositions préventives et à instaurer l'état d'urgence sanitaire.
Il a noté, dans ce même contexte, que le Maroc, conformément aux directives de S.M le Roi Mohammed VI, a donné la priorité à la santé et à la sécurité des citoyens, sans négliger le soutien et l'appui aux catégories vulnérables et celles touchées par cette pandémie, notant que le Royaume oeuvre pour limiter les effets négatifs du Covid-19 sur la situation économique du pays.
Cette séance a également été l'occasion, pour Saad Dine El Otmani, de présenter les mesures accompagnant la mise en œuvre de l'état d’urgence sanitaire, que ce soit au niveau de la poursuite du processus d’enseignement à distance, de la continuité des principaux services publics ou encore de l'approvisionnement continu des marchés en produits de base.
Le chef du gouvernement n’a pas manqué d’évoquer les mesures prises pour atténuer les impacts sociaux et économiques de la pandémie, y compris celles touchant les salariés, les entrepreneurs des TPME (très petites, petites et moyennes entreprises), les professions libérales confrontées à des difficultés en raison des répercussions de la pandémie, ou encore pour soutenir les familles travaillant dans le secteur informel, affectées par le ralentissement de l’activité économique.
Il a souligné que toutes les initiatives prises par le gouvernement lors de cette période exceptionnelle sont destinées principalement aux catégories vulnérables et aux groupes et entreprises les plus touchés selon une perspective solidaire.

Mercredi 15 Avril 2020

Lu 746 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.