Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lionel Scaloni : J'essaie de rester calme


Libé
Mercredi 14 Décembre 2022

Lionel Scaloni : J'essaie de rester calme
Heureux de la qualification de l'Argentine mardi en finale du Mondial-2022, le sélectionneur Lionel Scaloni "essaie de rester calme" pour "ce qui vient": une sixième finale et un possible troisième sacre pour l'Albiceleste dimanche.

Comment décririez-vous le match de votre équipe?

"Nous méritions de gagner, mais avec une telle marge, je ne sais pas. Au début, ils avaient le contrôle du ballon. Nous savions que nous pouvions passer mais ils ont trois milieux qui se connaissent très bien. L'impression, c'est qu'ils avaient le ballon. Avec le penalty, le jeu s'est ouvert. Et nous avons fait le match qu'il fallait. C'est très fort de se qualifier en finale, mais il reste encore une étape. Tout le monde profite, mais maintenant il faut penser à ce qui vient. J'essaie de rester calme. C'est très difficile."

Vous préférez prendre la France ou le Maroc, et n'y a-t-il pas beaucoup de fatigue ?

"Je n'ai jamais choisi un adversaire. On prendra celui qui viendra. Les deux méritent d'être ici. Ce sont deux grandes sélections. (...) Gagner c'est toujours bien et gagner comme ça, avant une finale, c'est le meilleur repos et le meilleur remède. Nous avons pu faire jouer les 23 joueurs de champ. Pour moi, c'est important parce que tout le monde le mérite. Celui qui joue moins est presque plus important que celui qui joue plus. La force du groupe réside en eux, dans ceux qui s'entraînent au lendemain d'un mauvais match."

Votre avis sur Messi et sur Alvarez?

"On pourrait croire qu'on dit que Messi est le plus grand de l'histoire parce que nous sommes argentins. Mais je crois qu'il n'y a aucun doute. J'ai la chance de l'entraîner et de le constater. C'est émouvant. Chaque fois qu'on le regarde, il provoque quelque chose chez ses partenaires. Pas seulement les Argentins. C'est une chance et un privilège. (...) Julian (Alvarez) a fait un très bon match. Non seulement pour ses deux buts mais parce qu'il nous a beaucoup aidés face à leurs trois milieux. A son âge, c'est normal de vouloir manger le monde. C'est un garçon qui fait ce qu'on lui dit de faire."

AFP


Lu 987 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS