Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ligue 1: Nice-Marseille interrompu pour homophobie, Lille domine Saint-Etienne




Le premier succès de Marseille cette saison est terni: la rencontre de championnat entre Nice et l'OM (1-2) a été interrompue une dizaine de minutes après des banderoles et des chants homophobes en tribunes, en plein combat des autorités contre l'homophobie dans les stades. Un peu plus tôt, Lille, 4e, a dominé Saint-Etienne 3-0 grâce à un doublé du prometteur attaquant Victor Osimhen, meilleur buteur de Ligue 1 avec quatre réalisations.
C'est un bras de fer qui semble s'engager entre certains groupes de supporters et les instances. Le gouvernement et la Ligue veulent renforcer la lutte contre l'homophobie dans les stades cette saison grâce à des sanctions plus sévères. L'arbitre Clément Turpin a donc sifflé l'interruption du match Nice-Marseille, derby de Méditerrannée, après des chants homophobes ("Les Marseillais c'est des pé...") et des banderoles provocatrices jouant sur les mots: "Bienvenue au groupe Ineos (le nouveau propriétaire de Nice, qui possède aussi une équipe cycliste, ndlr), à Nice aussi on aime la pédale". Puis "Instance: des parcages pleins pour des stades plus gay".
L'interruption des rencontres est-elle la bonne méthode? "On ne va pas arrêter tous les matches chaque fois qu'il y a des débiles qui agissent, sinon on va jamais jouer, c'est n'importe quoi", a estimé le joueur niçois Wylan Cyprien au micro de Canal Plus. "Depuis la nuit des temps il y a des insultes entre les supporters, ça fait partie du jeu", a-t-il ajouté, précisant qu'il était "contre toutes les discriminations que ce soit les gays, les racistes".
Sur Twitter, la secrétaire d'Etat à l'égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, a salué la décision de l'arbitre Clément Turpin, "dont on connaît l'engagement pour le respect dans le foot" et dénoncé "une banderole homophobe (qui) salit les tribunes". Pour en revenir au sportif, Marseille a enfin décroché son premier succès cette saison en Ligue 1. Sa recrue en attaque Dario Benedetto (31e) a ouvert son compteur sous ses nouvelles couleurs et Dimitri Payet a marqué sur penalty (73e). L'OM d'André Villas-Boas est 13e avec quatre points. Juste avant, Lille, à domicile, a surclassé Saint-Etienne 3-0, grâce à un jeune attaquant plein de promesses Victor Osimhen. Le Losc a-t-il frappé un grand coup en recrutant le Nigérian, en provenance de Charleroi ? L'avenir le dira, mais le joueur de 20 ans a éclairé la soirée en signant un doublé face aux Stéphanois, comme il l'avait fait lors de la première journée face à Nantes. Le voilà propulsé en tête du classement des buteurs avec quatre buts, alors qu'il découvre le championnat de France. Lille retrouve la victoire après sa défaite à Amiens 1-0. Les Nordistes, dauphins du PSG la saison dernière, sont au pied du podium, derrière Rennes, Lyon et Paris.

Vendredi 30 Août 2019

Lu 711 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 18:05 A mourir d’ennui Le derby des nuls