Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lettre de fidélité à un ami parti au ciel

Destinataire Jean Levy




Que ton âme repose en paix. A la fleur de l’âge mûr et en pleine action culturelle multiforme, toi, le médecin Jean Levy, nous as quittés ce jeudi 23 janvier 2020 pour rejoindre ton père dans le ciel, feu Shem3un/Simon Levy, déjà parti lui, tu le sais le 2 décembre 2011. De ton père, tu as hérité, comme génétiquement, cette passion véhémente pour la mémoire de la culture marocaine dans sa globalité multiple, riche et irréfragable. Je m’adresse à toi, à ta mémoire, cher Jean pour te dire que, sans le vouloir, ni pour ta propre personne, ta famille et tes amis/connaissances, ni pour ton action avec nous et indépendamment de nous, ni pour l’action qui nous a réunis dans l’Association des amis du Musée du judaïsme marocain, tu es parti et tu as laissé tout cela en cours de route.
Tu te rappelles que la première fois que j’ai fait ta connaissance, c’était à l’occasion de l’inauguration de la Slat El-Fassiyin de Fès restaurée. Une restauration lancée en projet par feu ton père, à la concrétisation de laquelle tu t’es attelé avec ce que tu avais hérité comme passion et tempérament, que S.M le Roi Mohammed VI a soutenue et bénie de par son message lu par le chef du gouvernement du Royaume d’alors, Abdelilah Benkirane, lors de la cérémonie d’inauguration et où tu as prononcé une allocution en arabe dialectal marocain afin que ton message atteigne le public que tu cibles dans ton action de ‘revification’ de la mémoire socioculturelle marocaine.
C’était là où j’ai également fait la connaissance de notre ami André Gomel et où l’idée de créer une association de "mémoire marocaine" a germé avec toi autour d’une table de déjeuner en marge de ladite occasion. Et la chose fut: après d’amples concertations avec tant d’autres personnes mues par cette passion, une assemblée constituante s’est tenue à Rabat et l’Association des amis du Musée du judaïsme marocain (https://www.aamjm.org/) a vu le jour deux ans plus tard, en 2013, pour continuer, en partie, l’œuvre colossale de ton père Shem3un/Simon Levy. Plusieurs rencontres ont réuni des membres du bureau de l’AAMJM avec les dirigeants de la communauté juive marocaine, notamment Serge Berdugo  et feu Joseph Toledano au Musée du judaïsme marocain à Casablanca pour explorer et définir les voies pratiques d’échange et de collaboration.
Au tout début, tu as pensé au projet d’acquisition de Dar Hbibi, à Fès toujours, pour la restaurer et en faire un centre de mémoire polyvalent (muséographie, animation). Ensuite, et en attendant, l’AAMJM s’est lancée dans une série d’actions ponctuelles de rappel et de mémoire avec plusieurs partenaires, notamment à la Bibliothèque du Royaume du Maroc ("hommage à Simon Levy"), à Berlin  avec l’ambassade du Royaume du Maroc ("semaine du film judéo-marocain") et à Rabat encore plusieurs fois en partenariat avec le ministère des MRE, sans compter plusieurs projets d’action de média réalisés à Rabat, à Marrakech et en cours de réalisation, au profit de cette «large proportion de la société marocaine qui n’a plus de la communauté juive marocaine qu’une connaissance indirecte, ‘par ouï-dire’», surtout que «nombreux sont les jeunes pour lesquels les termes ‘juif’ ou ‘israélite’ n’évoquent qu’Israël, sionisme et conflit du Moyen-Orient» (citation de S. Levy).
A cause de ton absence et de l’absence de ton énergie, l’Association AAMJM est désormais orpheline car privée de l’un de ses principaux moteurs. Puisse le Très Haut ensevelir ton âme dans les robes de sa large miséricorde et inspirer tous ceux et celles qui œuvrent pour cette noble cause qui a passionné ton père et qui t’a passionné, pour continuer votre œuvre à deux, qui est devenue, fort heureusement, celle de nombre de Marocaines et de Marocains de plus en plus nombreux.

Par Mohamed Elmedlaoui
Jeudi 30 Janvier 2020

Lu 3058 fois


1.Posté par Mohamed Elmedlaoui le 30/01/2020 12:42
Merci, Libération, d'avoir publié cette lettre de fidélité à un ami

2.Posté par prof. Gabriel Bensimhon le 31/01/2020 06:58
Cher Mohamed
J'ai beaucoup aime lire votre lettre a Jean Levy.

C'est une lettre d'amour  non seulemment au cher Jean mais aussi a tous ceux qui travaillent pour renforcer la presence de l'histoire et de la culture Juives qui a prospere et grandi pendant des miliers d'annees a u Maroc et qui continue de vivre aujourd'hui aussi au Maroc et au de la.

Merci pour votre  contribution ci importante pour cette oeuvre

Gabriel Bensimhon

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif