Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Let’ s go ahead Siiiiiiiiiiir... ! Bien au-delà des demies


Mohamed Bouarab
Mercredi 14 Décembre 2022

Le Onze national croisera le fer, ce mercredi à partir de 20 heures au stade Al Bayt à Al Khor, avec l’équipe de France pour le compte de la demi-finale du Mondial Qatar-2022.
Jamais l’on aurait imaginé entamer un papier faisant état d'un match de demi-finale de Coupe du monde où l'un de ses protagonistes sera l'équipe du Maroc.

Si pour les Marocains ce fait s'assimile à un rêve, pour les acteurs de cette performance, ça ne pourrait être le cas. Il faut dire que cela ne se limite pas uniquement à une histoire de «niya » ou de «r’dat al walidine » comme le dit si bien le coach Walid Regragui. Le bonhomme, en tacticien avisé, sait mieux que quiconque que le foot de haut niveau, c’est le travail et rien d'autre.

Les gars ont cru à fond en leur chance et ont tout fait en vue d'atteindre cet objectif. Une première pour le football africain et arabe. Que du bonheur donc pour les Marocains et amis du Maroc qui ont contribué pleinement au succès de ce Mondial disputé pour la première fois dans un pays arabe qui a réussi le pari de l'organisation n'en déplaise à quelques grincheux qui ont usé de subterfuges et de prétextes à tout-va pour tenter de saboter la manifestation majeure de la FIFA.
Walid Regragui
Nous ne nous sommes pas fatigués et les joueurs ont toujours faim
Un match de demi-finale de Coupe du monde désormais accessible pour cette génération de joueurs qui sont parvenus à franchir le plafond de verre. Face aux Tricolores, tenants du titre, les Lions de l’Atlas aborderont de nouveau cette confrontation avec le costume taillé sur mesure d’outsider. Libérés de toute pression, ils chercheront à aligner une autre perf synonyme de qualification à l’ultime acte.

La tâche ne sera pas une mince affaire, d’autant plus que l’équipe du Maroc n’a ménagé aucunement ses efforts lors de ses précédentes sorties pour que le problème de la fraîcheur se pose. Fort heureusement que le contingent dépêché peut compter sur un staff médical de classe mondiale, travaillant d’arrache-pied pour permettre aux joueurs de récupérer dans les meilleures conditions et d’être fin prêts ce soir.

 D’ailleurs, lors de la conférence de presse d’avant-match tenue mardi, le sélectionneur national, Walid Regragui, a assuré que ses joueurs ne sont pas gagnés par la fatigue et affichent un grand enthousiasme avant ce dernier carré qu’ils espèrent remporter.

"On a beaucoup de blessés, mais on récupère bien, on a un staff médical de haut niveau, chaque jour apporte de bonnes nouvelles", a-t-il souligné. Et d’ajouter qu’ "on attend chaque fois la dernière minute pour prendre une décision, personne n'est +out+, personne n'est +in+", rapporte l’AFP.

Reste à rappeler qu’après le match des quarts remporté au détriment du Portugal, l’infirmerie a vu le passage du capitaine Romain Saïss qui a rejoint Naif Aguerd, alors qu’Achraf Hakimi, diminué depuis le début du tournoi, Hakim Ziyech et Nousseir Mazraoui semblent avoir bien récupéré au grand bonheur des supporteurs de l’EN.

Pour ce match contre la France où le Maroc sera soutenu par un public nombreux, Walid Regragui a affirmé que « nous allons affronter la meilleure équipe du monde, ce qui est une occasion pour faire valoir nos capacités et grâce à la ferme volonté des joueurs, nous pouvons réaliser d’autres victoires », lit-on sur le site de BeIn sport. Avant d’entonner que  « nous ne nous sommes pas fatigués et les joueurs ont toujours faim ».

Au sujet de la tactique à adopter, Regragui a indiqué que « nous devons jouer de façon collective. Afin de stopper l’adversaire, nous devons prendre nos gardes de tous les joueurs et non seulement de Kylian Mbappé ». Pour le sélectionneur national « le soutien du public marocain et arabe est le principal facteur de notre succès ».
Didier Deschamps
L’équipe du Maroc a fait mal à tous les adversaires
Du côté des Bleus, l’heure est à la méfiance, en témoigne la déclaration de leur sélectionneur Didier Deschamps bien parti pour rester aux commandes jusqu’en 2024, date de l’Euro : « La qualification pour une deuxième finale planétaire en quatre ans et demi, contre la Croatie ou l'Argentine, passera donc par l'humilité, la conviction de ne pas se voir au bout ».

Car, "cette équipe (du Maroc) a une capacité à très bien défendre. Aucun de leurs adversaires n'a trouvé la solution. Mais il ne faut pas la réduire au secteur défensif, elle ne serait pas là si elle n'avait pas d'autres qualités. C'est l'équipe qui a le mieux défendu, avec une organisation rationnelle. Et ils ont fait mal à tous les adversaires", a-t-il assuré.

Avis partagé également par les joueurs. Pour Adrien Rabiot : "Ils (les joueurs de l’EN) savent aussi souffrir, prendre sur eux. On ne sous-estimera personne, comme on l'a fait jusqu'à présent", au moment où Kingsley Coman a déclaré que  "ce qu'on a appris dans cette Coupe du monde, c'est qu'il n'y a pas de favori".

Il convient de rappeler que le Onze national avait terminé leader lors de la phase de poules (7 pts), et ce après avoir concédé le nul blanc devant la Croatie et surclasser et la Belgique (2-0) et le Canada (2-1). Aux tours des huitièmes et des quarts de finale, il a éliminé respectivement deux autres grosses écuries du football mondial, à savoir l’Espagne (0-0, 3-0 au tab) et le Portugal (1-0). 

Mohamed Bouarab


Lu 852 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020









Flux RSS