Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les tracas de l’EN face au bloc bas


Les tracas de l’EN face au bloc bas
Les Nationaux n’auront pas toujours la chance de se qualifier avant même d’avoir joué, comme ce fut le cas vendredi dernier. Ainsi, leur piètre prestation face à la Mauritanie est anecdotique d’un point de vue comptable, mais elle a tout de même fait remonter à la surface les difficultés des joueurs marocains à se défaire des équipes optant pour un schéma ultra-défensif. La réception du Burundi, ce soir au Complexe Prince Moulay Abdellah de Rabat (20h), pour le compte de la dernière journée des qualifications à la CAN 2021, sera un énième signe révélateur de la progression ou de la régression de l’EN face à ce type d’animation défensive. Certes, le Burundi doit gagner pour se qualifier tout en espérant une contre-performance de la Mauritanie, mais ce n’est pas pour autant que les hommes d’Olivier Niyungeko partiront à l’abordage.

Vendredi donc, l’équipe nationale a éprouvé énormément de difficultés dans l’animation offensive, notamment dans les 40 derniers mètres. Vahid Halilhodzic, en est conscient.«Il y a beaucoup de choses qui ne m’ont pas plu, car malgré le fait que l’équipe comprend des joueurs avec des compétences individuelles, nous devrons améliorer notre jeu collectif », a regretté le sélectionneur bosnien en conférence d’après-match. On pourrait mettre ce reproche sur le compte de l’absence d’enjeu et d’un certain relâchement, puisque le Maroc a validé son billet pour la CAN après le nul (2-2) concédé par le Burundi face à la République de Centreafrique. Mais rappelons que lors du match aller toujours face à la Mauritanie, soit l’adversaire le plus coriace du groupe E, le Maroc n’a pas réussi à gagner et encore moins à marquer (0-0). Le Bénin, lors de la dernière CAN et l’Iran pendant la Coupe du monde, en sont le parfait exemple.

A chaque fois, l’équipe nationale a eu beaucoup de mal, au-delà de l’absence d’envie qui était criante vendredi. A commencer par un manque de créativité et de mobilité. Ensuite, à trop s’empêtrer dans l’axe, le Onze national oublie que la solution était sur les côtés. Quand on se prend pour l’une des meilleures équipes du continent, il faut proposer autre chose et varier ses attaques. Des frappes lointaines par exemple. Les Nationaux ont tenté quatre tirs hors de la surface en 90’, tous hors cadre. S’ils ont oublié de s’appliquer, ils ont également oublié tout le reste : les côtés, le rythme, le désordre, les appels et les unes deux.

Du coup, le coaching et les choix tactiques de Vahid Halilhodzic font beaucoup parler. En sortant Yahia Jabrane à la mi-temps, le sélectionneur national s’est privé du joueur qui a réussi le plus de passes vers l’avant (16/16), mais a contrario, il a gardé Selim Amallah. Positionné en milieu relayeur gauche dans le schéma en 4- 3-3 choisi par Halilhodzic, qui se muait en 4-5- 1 à la perte du ballon, le pensionnaire du Standard de Liège a quasiment tout raté (67% de passes réussies vers l’avant). A l’évidence, il manque un joueur capable de combiner et dribbler dans les petits espaces. Ziyech étant souvent complètement muselé par l’animation défensive mauritanienne. Pour preuve, le Maroc a fini la rencontre avec un seul tir cadré.

Un ailier dribbleur n’aurait certainement pas fait de mal à une animation offensive en sérieux manque de créativité. D’autant que les latéraux ont été assez inégaux. Massina a été brouillant mais très volontaire. Hakimi a passé son temps à contester les décisions arbitrales sans apporter son habituel apport offensif. Résultat : le côté gauche a un peu mieux fonctionné que celui droit. Mais pas assez pour mettre à mal une défense mauritanienne solide. Pourtant, l’équipe nationale avait grand besoin d’utiliser la largeur au maximum avec l’apport des latéraux et surtout celui de vrais ailiers de débordement. Certainement pas de faux pieds qui repiquaient à chaque fois dans un axe du terrain déjà encombré. Sans oublier que l’EN a plus cherché à faire tourner qu’à se projeter (62% de possession), alors qu’une circulation rapide aurait pu déstabiliser le bloc adverse.

Bref, il manquait un peu de tout face au mur mauritanien. Un dynamiteur au milieu, du mouvement devant et des idées pour insister sur les côtés ne seront pas de trop ce soir contre le Burundi. Un adversaire qui va certainement jouer crânement sa chance via des contres éclair tout en cherchant à être imperméable défensivement. Avec autant de qualité dans ses rangs, l’équipe nationale sera toujours confrontée à onze gars qui seront souvent là, à l’attendre dans leur moitié de terrain. Charge au sélectionneur et à ses joueurs de relever le défi et combler une lacune qui ne date pas de vendredi. 

​Maroc-Burundi, ce soir

Le Onze national affrontera, ce soir à partir de 20 heures au Complexe sportif Moulay Abdellah à Rabat, la sélection du Burundi pour le compte de la sixième journée du groupe E des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations qui se déroulera au début de l’année prochaine au Cameroun. Un match sans enjeu pour l’EN qui a déjà assuré sa qualification, contrairement à son adversaire du jour, tout comme la République de Centrafrique qui défiera, cet après-midi à 14 heures, la Mauritanie qui a toutes les chances de décrocher le billet de l’édition camerounaise.

Chady Chaabi
Lundi 29 Mars 2021

Lu 922 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Tour d'Europe des stades Place au show

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Ligue Europa: Les favoris assurent

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS