Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les sorties du Onze national appelées à se bonifier au fil des matchs

Hervé Renard : Il ne faut pas s’affoler. On va continuer à préparer crescendo et on sera prêt le 15 juin




Nul blanc entre le Onze national et son homologue ukrainien pour le compte d’un match amical disputé jeudi au stade de Genève. Une rencontre qui intervient à deux semaines de l’entame des phases finales du Mondial en Russie, ce qui a constitué une parfaite occasion pour la sélection marocaine en vue d’apporter les retouches nécessaires avant le jour J.
Ce fut un match intelligemment négocié par le staff technique national qui a recouru à deux schémas tactiques, un 3-5-2 et un 4-3-3, en perspective des prochaines sorties en Coupe du monde. Il faut reconnaître que l’adversaire, 30ème du classement FIFA, n’était pas facile à manœuvrer, optant pour un pressing haut, marque de fabrique des Lions de l’Atlas version Hervé Renard. Celui-ci n’a pas manqué lors de la conférence de presse d’après-match de faire part de son satisfecit mesuré, estimant que «l’Ukraine est une très bonne équipe qui nous a posé quelques problèmes et qu’on lui en a aussi posé».  
Pour Renard, ce n’est pas évident d’obtenir des matches contre des sparring-partners de taille qui choisissent leurs matches tests au préalable mais «l’important, c’est de garder notre façon de travailler.  Il s’agit de notre premier match de préparation et il y en aura deux autres. Alors quel que soit l’adversaire, l’objectif est de répéter les réglages défensifs dans les pressings et d’être  meilleurs sur les coups de pied arrêtés », entre autres.
Hervé Renard tient à rester serein et posé dans ses propos, rappelant qu’ « il reste encore 15 jours avant le début du Mondial et qu’il ne faut pas s’affoler. On va continuer à préparer crescendo et on sera prêt le 15 juin».
En ce qui concerne les sélections que le Maroc affrontera pour le compte du groupe B du Mondial, Hervé Renard, avisé mieux que quiconque, sait faire la part des choses, évoquant, certes, l’Espagne comme étant l’un des favoris pour la consécration, tout en croyant dur comme fer que l’équipe du Maroc a sa chance à jouer. Pour Renard, «la confiance et la motivation» restent les maîtres mots dans cette campagne du Mondial russe.  
Hormis le match face à l’Ukraine, le Onze national aura à disputer deux autres rencontres amicales, le 4 juin, toujours au stade de Genève, contre  la Slovaquie et le 9 dudit mois à Tallin face à l’Estonie.
Au Mondial, la sortie inaugurale de la sélection marocaine est prévue le 15 juin face à l’Iran, alors que le second match est prévu cinq jours plus tard (20 juin) à Moscou contre le Portugal et le troisième (25 juin) sera contre l’Espagne à Kaliningrad.

Mohamed Bouarab
Samedi 2 Juin 2018

Lu 634 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés