Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les richesses et le développement du Sahara mis en avant à Dakhla





Le thème "Le Sahara marocain: richesses et développement régional" a été au centre d'un colloque organisé, vendredi à Dakhla, à l’initiative de l'Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de DakhlaOued Eddahab. L'accent a été mis lors de cette rencontre, initiée en partenariat avec la wilaya de Dakhla-Oued Eddahab et les Conseils élus à l'occasion de la Journée internationale de la femme, sur les effets positifs du nouveau modèle de développement des provinces du Sud sur la dynamique socio-économique de la région. S’exprimant à cette occasion, Abdellah Almotaki, membre du Conseil économique, social et environnemental (CESE), a mis l’accent sur le nouveau modèle de développement des provinces du Sud du Maroc, qui repose principalement sur une approche participative garantissant la participation effective de la population dans les différents projets. Il a également mis en exergue le programme de développement des provinces du Sud lancé en 2015 par SM le Roi Mohammed VI, qui comprend de grands projets structurants ayant un impact positif sur le niveau de vie de la population locale, en tenant compte des spécificités sociales, environnementales et culturelles. Pour sa part, la directrice de la médiathèque de Dakhla, Maghlaha Dlimi, a souligné l'importance des législations nationales, qui octroient aux femmes marocaines une position privilégiée au sein de la société, à la faveur de la Constitution de 2011, des dispositions de la loi pénale et du Code du travail, tout en plaidant pour l’implication majeure de la femme dans la gestion de la chose locale. Mme Dlimi a, dans ce sens, noté que la ratification par le Maroc de la convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes reflète l’engagement fort du Royaume en faveur des efforts visant à améliorer la situation de la femme dans divers domaines. De même, elle a souligné que la femme originaire de la région de Dakhla-Oued Eddahab est véritablement engagée dans la vie politique, sociale et économique et participe aux chantiers de développement en cours dans la région. Les participants à cette rencontre ont débattu de plusieurs thématiques portant notamment sur la diversité biologique de la région et son potentiel géologique, la situation de la femme dans la région, l’histoire de la femme résistante au Sahara marocain et le développement des provinces du Sud.

Libé
Lundi 8 Mars 2021

Lu 115 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.