Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les règles à suivre pour éviter la fuite des données personnelles

Trois internautes sur quatre ont déclaré utiliser le même mot de passe pour les logiciels et applications installés sur leurs terminaux





Les règles à suivre pour éviter la fuite des données personnelles
I l ne se passe plus une semaine sans que la protection de nos données personnelles ne soit remise en question. Preuve en est le tollé engendré il y a quelques jours par la nouvelle politique de confidentialité et les nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp, soudainement apparus suite à une mise à jour. Dans les faits, le service de messagerie mobile a annoncé qu’il allait partager des données confidentielles avec sa nouvelle maison mère, Facebook. Une décision à l’opposé des valeurs fondatrices de l’appli de messagerie instantanée qui a bâti sa réputation sur la protection des données de ses utilisateurs.

Risques liés à vos mots de passe
Résultat : D’abord, panique et colère de nombreux utilisateurs, puis, opportunisme de services concurrents comme Signal et Telegram, qui ont vu leurs téléchargements s'envoler sur l'Apple Store et Google Play. En conséquence de quoi, les dirigeants de WhatsApp ont tenté, tant bien que mal, de calmer le jeu en repoussant de trois mois le changement de ces conditions d'utilisation. Un exemple qui en appelle d’autres et confirme une tendance : nos téléphones et les données qu’ils contiennent sont loin d’être protégés et hermétiques face aux attaques extérieures. D’ailleurs, Kaspersky, entreprise leader en cybersécurité, et le cabinet d’études Immersion sont à l’origine d’une enquête sur le sujet. Certes, l’enquête a un but purement commercial puisqu’elle est accompagnée d’offres sur des logiciels pour sécuriser vos smartphones. Mais d’un autre côté, elle met en lumière des failles qui peuvent être colmatées avec un peu plus de vigilance et surtout des solutions… gratuites.

S’agissant des risques liés à vos mots de passe, selon l’enquête « trois internautes sur quatre ont déclaré utiliser le même mot de passe pour les logiciels et applications installés sur leurs terminaux ». Pour le coup, l’utilisation d’un gestionnaire de mots de passe s’avère primordiale pour à la fois gérer, protéger et créer de nouveaux identifiants. Dans ce cas, rien de mieux que d’utiliser les gestionnaires de mots de passe fournis en extension de votre navigateur, à l’instar de Firefox et Google Chrome. Ils sont gratuits, sûrs et vous éviteront par la même occasion les notes adhésives sur l’écran pour retenir votre armée de mots de passe ou de vous arracher les cheveux pour vous en souvenir. Cela dit, il ne faut pas pour autant oublier de changer régulièrement d’identifiants.

Eviter l’enfer numérique 
Les résultats de l’enquête révèlent également un manque de sensibilisation au danger de fuites de données personnelles sur smartphones. Rien de bien étonnant. Mais les solutions proposées demeurent insuffisantes. Il ne faut pas se leurrer, un antivirus ne suffit pas à protéger totalement vos données personnelles. Il y a des règles à suivre pour éviter l’enfer numérique. Outre les gestionnaires de mots de passe précités, il faut veiller à mettre à jour votre téléphone et ses applis régulièrement. Les MAJ servent avant tout à corriger des failles de sécurité, prisées par les cyber pirates, dont l’arme principale est le rançogiciel, un logiciel malveillant qui prend en otage des données personnelles. Pour s’éviter une telle mésaventure, il suffit, pour récupérer ses données, de les sauvegarder en amont. Depuis l’avènement de l’épidémie du Sars-Cov2, le télétravail est devenu un allié indispensable. Mais il n’échappe malheureusement pas à la loi du genre : chaque crise est exploitée par des escrocs et des pirates informatiques. Pendant le confinement, chaque jour était accompagné de son lot de courriels malveillants. Des mails frauduleux qui manquent clairement de créativité. Car avec un peu de recul, on se rend rapidement compte qu’une banque ne vous demandera jamais vos identifiants de compte par courriel. Dès lors, on vous conseille d’éviter de cliquer sur un lien ou une pièce jointe sans connaître sa provenance.

Dans le même cadre, n’oubliez jamais de vous assurer de la présence d’un cadenas dans la barre de navigation au moment de transmettre des données personnelles à un service en ligne. Dans le cas contraire, votre navigateur vous préviendra du danger qui vous guette et notamment des pages frauduleuses. Enfin, on ne cessera jamais de vous prévenir contre les réseaux Wifi public. Si vous vous y connectez, soyez vigilants et évitez de communiquer des données sensibles pendant ce laps de temps. Et pour cause, espionner un Wifi public est un jeu d’enfant. Un VPN, (Virtual Private Network), réseau privé virtuel, peut faire l’affaire.

C.E

Libé
Samedi 30 Janvier 2021

Lu 690 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 9 Mai 2021 - 18:05 L’OMS adoube Sinopharm