Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les prix des manuels scolaires restent inchangés

Rentrée scolaire 2022-2023


Libé
Vendredi 19 Août 2022

Les prix des manuels scolaires restent inchangés

Les prix des manuels scolaires demeurent inchangés pour la rentrée scolaire 2022-2023, a indiqué jeudi le ministère de l'Education nationale, du Préscolaire et des Sports.

Le ministère de l'Education nationale, du Préscolaire et des Sports et le ministère de l'Economie et des Finances ont pris une décision conjointe stipulant la mise en place d'un mécanisme de soutien aux éditeurs de manuels scolaires, et ce après une série de consultations avec le Comité interministériel des prix, a souligné le ministère dans un communiqué.

Cette décision a pour objectif d'assurer la disponibilité suffisante des manuels scolaires en temps opportun pour la prochaine rentrée scolaire 2022-2023, et d'éviter toute augmentation de leurs prix, dans la foulée des efforts du gouvernement pour préserver le pouvoir d'achat des familles marocaines, précise-t-on.

En vertu de cette décision conjointe, et pour encourager la scolarisation et lutter contre la déperdition scolaire, un soutien financier direct sera accordé aux éditeurs de manuels scolaires destinés aux cycles d'enseignement primaire et collégial qui sont produits au cours de l'année 2022, selon une liste de manuels scolaires spécifiques arrêtée par le ministère.

Le soutien financier, dont le déboursement est à la charge de la Caisse de compensation, a été fixé à 25% des prix de vente, et ce après une étude du dossier par le ministère de chaque éditeur en fonction du nombre de manuels imprimés et distribués en 2022.

Ces mesures visent à assurer la stabilité des prix des manuels scolaires à l'occasion de la rentrée 2022-2023, affirme la même source, notant que ces manuels figurent dans la liste des biens, produits et services dont les prix sont réglementés conformément aux dispositions de la loi n° 12-104 relative à la liberté des prix et la concurrence.

Et de conclure que toute augmentation illégale constitue une infraction passible de sanctions prévues par la loi, étant donné que tout changement de prix est soumis à une procédure spéciale et à l'approbation du gouvernement.



Lu 1678 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p