Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les petits font dans la résistance dans leur folle course à la conquête de Dame Timbale

L’USK gâche les étrennes à Badou Zaki au Détroit et l’OM de Hcina impérial face à l’OCK




Deux victoires, cinq nuls et bien peu de buts, huit en tout pour les sept rencontres, il est comme qui dirait que cette première entame des 16èmes de finale aller de la Coupe du Trône de football s’est déroulée sous le signe de la prudence pour ne pas dire du laborieux. On a plus joué à ne pas perdre qu’à forcer une quelconque victoire au regard des cinq nuls dont trois se sont soldés sans but aucun et des deux seules victoires étriquées (KAC-TAS 2-1 et RCOZ - CCH 1-0). Les grosses calibrées à l’image de l’IRT et de l’OCK ou même celles de moindre notoriété à l’instar du RCOZ en savent quelque chose.
Le premier, pour une étrenne à Zaki qui se devait d’être fête, a mal tourné pour les représentants du Détroit qui, croyant avoir bien débuté en ouvrant tôt le score par Mehdi Naghmi, se sont fait rattraper par plus petit que soi, les Cherradis de l’USK en l’occurrence qui un Amri en faisant oublier un autre, égalisaient sur penalty à vingt minutes de la fin. Le reste, on l’imagine aisément, fut de bonne guerre sous forme de gain de temps et simulations de blessures pour s’accrocher au score. Mais l’IRT a tout à fait les moyens pour saisir l’occasion de se racheter à    Sidi Kacem samedi prochain.
L’OCK dont on attendait beaucoup n’a pas eu les crampons nécessaires en son Complexe de l'OCP pour se défaire des amateurs de l'OM qui, mordicus et bien en place, ont fait souffrir les hommes d’Aït Joudi pour s’en retourner à Marrakech sans avoir rien encaissé et surtout avoir laissé une bonne impression. L’OCK devra faire beaucoup mieux au Harti samedi s’il veut rester dans la course.   
Bien plus tôt dans l’après-midi, le KAC, nouvellement relégué en seconde division, a réussi l’une des rares victoires de ce mardi en s’imposant (2-1) face au TAS, autre nom illustre du patrimoine footballistique du Royaume et qui actuellement végète chez les amateurs. El Jaaouani et El Andaloussi croyaient avoir assuré un succès probant mais c’était sans compter avec la hargne des Bidaouis qui réduisirent l'écart dans le temps mort par Lemnioui. Cela promet bien plus que du nostalgique pour le retour à Casablanca.
Le RCOZ, nouveau venu dans la cour des grands, n’a pas failli devant les amateurs du CCH en s’imposant par la plus petite des marges sur un but tardivement inscrit par El Majhed à dix minutes de la fin. Il faut dire aussi que Oued Zem évoluait sur le Municipal de Kasbat Tadla gracieusement cédé par la JSKT, l’autre reléguée en déplacement, elle, à Laâyoune pour y jouer OPBL. Les Tadlaouis y ont limité les dégâts en réussissant un nul blanc de chez blanc et pris rendez-vous pour le retour avec promesse de faire beaucoup mieux. En derby face au CAYB, le CRS à Had Soualem tout amateur qu’il est, s’il n’a pas battu ses voisins harizis de l’étage du dessus (D2), il les aura néanmoins contraints au nul 1-1. Enfin, si l’on ne pipe mot sur la rencontre au Complexe sportif de Fès, WAF-CAK, c’est que comme son score l’indique (0-0), il n’y a rien à en dire.

Résultats de mardi

CRS-CAYB 1-1
KAC-TAS 2-1
OPBL-JSKT 0-0
RCOZ - CCH 1-0
WAF-CAK 0-0
OCK-OM 0-0
IRT-USK 1-1

M.J.K
Jeudi 24 Août 2017

Lu 659 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19