Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les non affiliés en tête des élections des représentants des travailleurs


Les candidats non affiliés, avec 24.429 délégués (51,35%), sont arrivés en tête des élections des représentants des salariés dans les secteurs public et privé au titre de l'année 2021, d'après les résultats définitifs présentés vendredi à Rabat.

L'Union marocaine du travail (UMT) a occupé la deuxième position avec 7.362 délégués (15,48%), suivie de l'Union générale des travailleurs au Maroc (UGTM), qui a aligné 5.977 délégués (12,56%), et la Confédération démocratique du travail (CDT), qui a fait élire 3.423 délégués (7,20%).

En cinquième position, on retrouve l'Union nationale du travail au Maroc (UNTM) (2.680 /5,63%), devant la Fédération démocratique du travail (FDT, 1.326/2,79%), l'Organisation démocratique du travail (ODT, 560/1,18%) et d'autres syndicats (1.816/3,82%).

S'agissant des élections dans le secteur privé qui comporte le plus grand nombre de représentants, les non affiliés ont raflé 22.213 sièges, soit un taux de 57,30%, suivis de l'UGTM (5.035/12,99%), l'UMT (4.969/12,82%), l'UNTM (2.339/6,03%), la CDT (2.113/5,45%), la FDT (440/1,14 %), l'ODT (409/1,06%) et d'autres syndicats (1.245/3,21%).

Dans une déclaration à la presse, la directrice du travail au ministère du Travail et de l'Insertion professionnelle, Salima Admi, a souligné qu'en dépit de la conjoncture liée à la pandémie de Covid-19, les élections se sont déroulées dans les meilleures conditions et toutes les mesures de prévention ont été prises à cet effet.

Le nombre d’entreprises ayant organisé des élections a considérablement augmenté cette année, donnant lieu à une présence en force des délégués des salariés, s'est-elle félicitée.
Elle a attribué le succès de ces échéances aux dispositions efficientes prises par les départements concernés et la mobilisation agissante des organisations syndicales.

Le directeur de la Fonction publique au département de la Réforme de l'administration, Toufik Azeroual, a, de son côté, indiqué que les services de ce département ont accompagné le déroulement de ces échéances au sein des institutions publiques et des collectivités territoriales, à travers un ensemble de notes régissant cette opération et expliquant les différentes procédures les encadrant.
 

Libé
Lundi 5 Juillet 2021

Lu 187 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS