Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les livreurs, incontournable trait d'union en période de confinement




Les livreurs, incontournable trait d'union en période de confinement
Sur sa moto, portant son masque et dégageant un sentiment mitigé entre la joie de servir et la nécessité de prendre des précautions pour ne pas contracter le coronavirus, le livreur à domicile est tout le temps en course contre la montre, en cette période de confinement, pour acheminer à destination et à temps des commandes bien conservées dans sa boîte-arrière.
Après la déclaration de l'état d'urgence sanitaire dans le Royaume, les Marocains se sont confinés chez eux en application des mesures de distanciation sociale et les familles ont trouvé refuge dans les sites électroniques et les applications disponibles pour se faire livrer les produits de première nécessité sans prendre le risque de sortir.
Une réalité ayant contribué à la promotion des services de livraison à domicile, érigeant du jour au lendemain les livreurs en un trait d'union, parfois unique, entre les produits et les consommateurs.
A cet effet, Mounir, un livreur à domicile, a confié, après avoir pris congé d'un client au téléphone, que son travail est semé de dangers, expliquant qu'auparavant, son seul souci était de livrer les repas aux clients en moins de 30 minutes alors qu'à présent, sa principale préoccupation est d'être contaminé vu ses multiples déplacements, son contact au quotidien avec les clients et sa fréquentation des centres commerciaux.
"Les clients ont peur, moi aussi. J'ai toujours un désinfectant sur moi pour désinfecter les commandes et mes mains avant et après la livraison", a-t-il dit, en soulignant qu'il est marié et père d'une enfant d'à peine un an.
"C'est la nature du travail, je n'ai pas le choix", dit-il.
Karim Debbar, directeur d'une société leader au niveau national en matière de livraison à domicile, a souligné, à ce sujet, que son entreprise respecte de manière rigoureuse les conseils et orientations édictés par les autorités locales, relevant que ses employés veillent à adapter les pratiques du métier à ces consignes. "Nous tenons en compte les précautions requises et les mesures de prévention pour protéger à la fois les citoyens et nos employés", a-t-il affirmé.
Dans une déclaration à la MAP, le responsable a expliqué que partant du souci de préserver la santé de tous, une batterie de mesures de sécurité et d'hygiène ont été mises en place pour limiter le contact entre les livreurs au sein de la société, tout en gardant une distance de sécurité d'au moins deux mètres. Et de poursuivre que des masques et gants, ainsi que des gels hydroalcooliques ont été distribués gratuitement à l'ensemble des livreurs, notant que la société vient d'adopter une nouvelle stratégie de livraison, sans contact direct. Le but étant de limiter l'interaction entre les livreurs et les clients et ce, en optant par le paiement par carte bancaire et l'annulation de l'obligation de signature après réception de la commande.
Pour lui, ce procédé garantit un service sécurisé pour tous.
S'agissant du rôle des sociétés de livraison durant cette période de confinement, il a relevé qu'il s'agit d'une opportunité vitale pour continuer à servir les clients et leur assurer un approvisionnement au quotidien, faisant savoir que dans le cas d'une commande de plus de 9 kilogrammes, deux à trois livreurs assurent l'acheminement. Et de faire remarquer que le confinement a instauré un changement au niveau de la nature des commandes livrées à domicile, expliquant qu'avant la crise sanitaire, les repas représentaient 90 % des commandes, tandis qu'aujourd'hui, on fait appel au service de livraison à domicile également pour se procurer des produits alimentaires, de boulangerie et pharmaceutiques.
La livraison à domicile qui était perçue avant comme un luxe, réservé aux grands agglomérats et certaines catégories sociales, devient ,en ces temps de pandémie, une option idoine pour préserver l'intérêt général et une nécessité pressante pour lutter contre la propagation du virus, partant de la responsabilité collective de veiller à la sécurité sanitaire de l'ensemble des citoyens.

Vendredi 24 Avril 2020

Lu 670 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.