Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les lauréats du Prix national de lecture distingués au SIEL




Les lauréats du Prix national de lecture distingués au SIEL
La cérémonie de remise du Prix national de lecture, dans sa 4è édition, a eu lieu samedi en marge du Salon international de l'édition et du livre qui s’est tenu du 8 au 18 février à Casablanca.
Initié par le Réseau de lecture au Maroc, ce prix a été décerné, au niveau du primaire, à Malak Yaqouti de Fès (70 livres), Abderrahmane Teqi de Taroudant (64 livres) et Islam Hasban de Médiouna (55 livres). Au niveau des collèges, ont été primés Mohamed Elhadi Elamdouni de Fès (87 livres) et Douaa Chtiba de la même ville (25 livres).
Dans la catégorie "lycée", ce sont Hafsa Raboun d'Agadir (47 livres) et Meriem Maazaz de Fès (44 livres) qui ont remporté le prix, alors qu'au niveau universitaire ce sont Aicha Semlali d'Oujda (44 livres) et Mounir Nadi de Mohammedia (22 livres) qui ont été primés.
Le Prix des clubs de lecture a été attribué à l'école Chahid Abdellah Chefchaouni de Fès, au collège Ibn Hazm de Casablanca et aux lycées Abou Bakr Sediq de Rabat et Moulay Idriss de Fès.
Quatre des 338 candidats issus des établissements pénitentiaires ont été sacrés lors de cette édition : deux détenus mineurs d'Oujda et Casablanca avec respectivement 9 et 7 livres et deux autres d'Inzegane (70 livres) et d'Oujda (50 livres).
S'exprimant à cette occasion, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj, s'est félicité de cette initiative qui vise à encourager la lecture en milieu scolaire et à développer le goût et l'amour de la lecture chez les générations montantes, expliquant que cet aspect est au centre des préoccupations de son département qui considère la lecture comme un levier du développement culturel.
A cet égard, il a fait savoir que le ministère s'attèle à animer, élargir et renouveler le réseau de lecture public qui organise 4.000 activités par an, à travers 342 points de lecture et médiathèques disposant de plus d'un million et demi de documents.
Pour sa part, la présidente du Réseau de lecture au Maroc, Rachida Roky, a indiqué que ce prix est le fruit des efforts continus des superviseurs des clubs de lecture, des parents et des éducateurs, indiquant avoir reçu plus de 700 participations et en avoir retenu 80.
Le directeur des œuvres sociales de la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), Mohammed Ferkhi, a, quant à lui, souligné que la participation de la délégation témoigne de son ouverture sur les associations de la société civile, les institutions nationales et les secteurs gouvernementaux, rappelant que la DGAPR a mis en place une nouvelle stratégie qui s'appuie sur le prisme de la culture pour la réhabilitation des prisonniers.
Le Prix national de lecture est organisé par le Réseau de lecture au Maroc dans le cadre de son programme "Lecture pour tous" avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication.

Libé
Lundi 19 Février 2018

Lu 759 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.