Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les kick-boxeurs marocains à la recherche d'alternatives pour briser la monotonie du confinement




Les kick-boxeurs marocains à la recherche d'alternatives pour briser la monotonie du confinement
Face au confinement imposé par la pandémie du nouveau coronavirus, le mode de vie et le mental de nombreux champions marocains de kick-boxing et de muay-thaï se retrouvent perturbés, souffrant de l'absence de compétitions qui, en règle générale, rythment leurs journées notamment lors des préparatifs qui précédent les grandes manifestations sportives. Ces athlètes se sont retrouvés face à une situation psychologique inédite qui les a conduits à rechercher des voies alternatives leur permettant de briser la monotonie imposée par la période de confinement.
Les athlètes marocains, qui nourrissent leur optimisme et leur joie de vivre à travers la pratique de leurs sports préférés, ont éprouvé des difficultés à s'accommoder à la situation actuelle imposée par la pandémie, a indiqué le conseiller technique de la Fédération Royale marocaine de kick-boxing, muay-thaï, savate et sports assimilés, Lahcen Hilali.
Ces sportifs ont commencé à chercher des alternatives pour s'adapter aux nouveaux modes d'entraînements, qui se font désormais à domicile avec les moyens du bord, a ajouté M. Hilali dans une déclaration à la MAP.
Dans ce sens, les kick-boxeurs marocains ont pu participer à un championnat arabe virtuel de "shadow kick-boxing" lancé il y a une semaine par l'Union arabe de la discipline, a-t-il fait savoir, notant que cet événement exceptionnel a été accueilli à bras ouverts par les athlètes qui y ont trouvé une échappatoire pour rompre la routine du confinement.
Cette compétition spéciale n'a nécessité qu'une vidéo des kick-boxeurs en train d'exécuter toutes les techniques autorisées de la discipline face à un adversaire imaginaire, a expliqué M. Hilali, ajoutant qu'un jury est chargé de noter les participants après l'évaluation de leurs performances suivant des critères spécifiques portant sur la bonne exécution des techniques de kata, la rapidité et le rythme de l'exécution.
A l'instar des participations marocaines lors des précédentes compétitions arabes, les résultats des Nationaux ont été remarquables, s'est félicité M. Hilali, notant que la plupart des kick-boxeurs marocains ont, jusqu'à présent, franchi la première étape de la compétition.
Le technicien national a souligné que la direction technique de la Fédération Royale marocaine de kick-boxing, muay-thaï, savate et sports assimilés veille à encourager les athlètes à poursuivre leur entraînement à domicile afin de surmonter cette épreuve, en attendant la reprise qui dépendra des décisions dictées par l'évolution de la situation sanitaire du pays.
Le contact permanent entre la direction technique et les sportifs nationaux vise à les encourager à poursuivre leurs entraînements afin de maintenir une bonne condition physique, a soutenu M. Hilali, également président du comité du professionnalisme.
La plupart de ces kick-boxeurs avaient entamé un stage de préparation à huis clos au Centre national des sports Moulay Rachid, en prévision de la deuxième édition du Championnat d'Afrique de muay-thaï en Tunisie. Mais cette compétition a été annulée à la dernière minute en raison des mesures de précaution visant à limiter la propagation de la pandémie, a signalé le technicien.
L'équipe nationale devait également effectuer d'autres stages d'entraînement en vue de sa participation au Championnat du monde de muay-thaï, initialement prévu en juin à Abu Dhabi. Or cette compétition a été reportée au mois d’octobre par la Fédération internationale. Ces reports constituent une opportunité à saisir pour les Marocains comme Soufiane Merzak, champion du monde de full-contact et Meriam Moubarik championne du monde de muay-thaï, qui auront plus de temps pour se préparer convenablement à ces échéances, a conclu le conseiller technique de la Fédération.

Mardi 28 Avril 2020

Lu 710 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19